«Un gros accomplissement» pour Hugo Richard

Hugo Richard a réécrit le livre des records... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Hugo Richard a réécrit le livre des records du Rouge et Or, dimanche, en devenant notamment le quart-arrière ayant amassé le plus de gains par la passe (506) dans un même match.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) «Gagner autant de verges et lancer autant de passes de touché dans un match, c'est un gros accomplissement. Et son ratio d'interceptions est quand même extraordinaire. Ce que Hugo [Richard] a fait est un gros accomplissement, surtout pour une recrue.»

À sa première campagne dans les rangs universitaires et à son sixième match à vie avec le Rouge et Or, Richard s'est hissé parmi les grands quarts-arrières ayant défendu les couleurs de la formation lavalloise. Glen Constantin n'a pas seulement vanté son jeune athlète, il est allé plus loin en disant de lui qu'il était une combinaison entre Benoît Groulx et Mathieu Bertrand. «Hugo risque d'avoir un bel avenir ici. 

«Honnêtement, je suis surpris de le voir réaliser de tels exploits à son année recrue. On savait qu'il avait beaucoup de potentiel, mais on ne pensait pas qu'il s'imposerait aussi rapidement. Il faut cependant aussi donner le crédit à la ligne offensive, qui fait de bonnes lectures, et aux receveurs. Mais ce qu'il a fait est tout un exploit.»

Appelé à analyser le match des siens, l'entraîneur-chef a expliqué qu'en général, il était satisfait de la performance de ses joueurs. Il a cependant mentionné que l'exécution n'avait pas été nécessairement à point au début de la rencontre, et ce, même si son équipe avait réussi à marquer des points. C'est quelque chose qu'elle ne pourra pas se permettre face à de meilleures équipes.

«Heureusement, les choses sont bien rentrées dans l'ordre à compter du deuxième quart. Et nous avons connu une très bonne seconde demie. Je suis satisfait de l'ensemble de la rencontre et de l'effort collectif.»

Ethier taquine Bertrand

La marque de Hugo Richard pour le plus grand nombre de verges gagnées dans un match a donné l'occasion à Justin Ethier de taquiner Mathieu Bertrand. Aussitôt l'exploit réalisé par le quart recrue, le coordonnateur à l'attaque a expliqué qu'il s'était tourné vers l'entraîneur responsable des unités spéciales pour se moquer un peu de lui. Parlant des marques établies par Richard, Ethier a indiqué que personnellement, il ne faisait pas une priorité des records individuels. «C'est sûr que j'avais un peu le record dans ma mire. Mais je n'aurais pas pris de risque avec Hugo. Et je ne pensais pas qu'il était rendu à 506 verges quand je l'ai retiré du match.

«C'est sûr que c'est une belle journée pour lui. Et j'agace Mathieu, mais je sais qu'il est la première personne à être heureuse des succès de Hugo. Je pense que depuis qu'il l'a rencontré cet hiver, il a été impressionné rapidement par ce jeune homme-là et de la manière dont il se comportait. On est bien content de Hugo. On parle d'un individu qui travaille extrêmement fort et qui a une éthique de travail impeccable. Ce que l'on aime de Hugo, c'est qu'il est un compétiteur. Encore aujourd'hui, quand il a lancé une interception, on n'a pas senti que ça l'avait ébranlé. Il est revenu au banc, il s'est retroussé les manches et il était prêt à retourner au jeu.»

Parlant de la rencontre, Ethier a mentionné qu'il n'avait pas été satisfait de la manière dont son attaque l'avait amorcée. Il a expliqué que même si le touché de Félix Faubert-Lussier avait été impeccable en terme de protection de passe et de tracé, il avait été amorcé lors d'un mauvais échange. «Et c'est ce qui a fait que notre feinte de jeu au sol fut moins bonne. Ce sont des détails que l'on ne peut pas se permettre de mal faire dans des matchs de séries. Il y a eu plusieurs autres petites erreurs. Échapper le ballon à la ligne des buts, ce n'est pas ce que l'on veut. Mais à la défense de Christopher Amoah, ça fait deux fois que ça arrive, mais ça fait deux fois que l'on bloque tout croche de sorte qu'il se retrouve avec quatre ou cinq gars dans la face dans le temps de le dire. Souvent au football, on a l'habitude de mettre tout le blâme sur le gars qui a réalisé un mauvais jeu. Mais on avait mal identifié ce que les Gaiters faisaient au niveau de leur front. Ça arrive... mais il ne faut pas que ça se produise dans les grands matchs.»

Receveur de passe que Richard a rejoint quand le quart recrue a établi une nouvelle marque d'équipe pour le nombre de verges amassées dans un même match, Antony Auclair ignorait que son coéquipier tentait d'entrer dans l'histoire du Rouge et Or sur ce jeu.

«Je l'ai su après», a révélé Auclair qui en s'étirant, a volé le ballon au joueur des Gaiters qui le couvrait. «C'est le fun de voir mon nom associé au record de Hugo. Je ne sais pas si Justin (Ethier) voulait me donner la chance de faire un touché. Mais c'est certain que je voulais inscrire un premier majeur cette saison. Ça faisait depuis l'année passée que je n'en avait pas réussi.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer