Rouge et Or: sous le signe d'Hugo Richard

Le personnel d'entraîneurs du Rouge et Or est... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le personnel d'entraîneurs du Rouge et Or est enchanté des performances et de l'attitude du quart-arrière Hugo Richard (numéro 4), qui connaît une saison du tonnerre jusqu'à présent.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le Rouge et Or a officiellement franchi le seuil de la mi-saison, dimanche, quand il a affronté les Stingers de Concordia. Ayant maintenant disputé cinq rencontres, la troupe lavalloise n'aura plus que trois matchs à jouer lorsqu'elle reprendra l'action le 19 octobre, soit après avoir profité de sa semaine de bye. Une demi-saison qui a été sous le signe de la perfection sur le plan collectif et qui pourrait se résumer à un nom sur le plan individuel, celui d'Hugo Richard.

«Quand on fait le bilan de cette première moitié de saison, on ne peut pas passer à côté d'Hugo», a indiqué le coordonnateur offensif Justin Ethier. «Je pense qu'il nous a donné de belles performances qui ont été positives pour tout le monde en attaque. Certains diront peut-être que contre les Stingers, il n'a passé le ballon que pour 215 verges. Mais il ne passera pas toujours pour 300 verges ou plus. C'est un quart recrue. Et il va faire des erreurs. Mais on adore son attitude. 

«Après une interception ou un mauvais jeu, on ne sent pas, lorsqu'il revient au banc, que sa confiance est ébranlée. Pour nous, c'est fort important», a mentionné le coordonnateur, qui a aussi vanté le travail d'Anthony Dufour, qui a fait de belles choses pour l'équipe.

Ethier a indiqué qu'à compter du prochain match, le Rouge et Or commencera un peu à se préparer pour les séries. L'équipe peaufinera donc son attaque au sol et elle devra s'assurer que ses jeunes, tant les porteurs, les receveurs de passes ou les joueurs de la ligne à l'attaque soient tous sur la même longueur d'onde.

De son côté, Glen Constantin s'est dit très heureux de la constance démontrée par ses hommes en attaque. À chaque match depuis le début de la campagne, l'offensive a bien amorcé les matchs en bougeant bien le ballon. Dimanche encore, le Rouge et Or a profité de sa première série à l'attaque pour se rendre jusqu'à la ligne de 24 verges de Concordia.

«C'est important de contrôler le jeu en courant bien avec le ballon et en réalisant de bonnes passes», a expliqué l'entraîneur-chef. «Dans nos deux derniers matchs cependant, nous nous sommes souvent retrouvés en situation de deuxième et long. Et ça, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas nous permettre de faire contre les bonnes équipes.»

Constantin a vanté le travail des porteurs de ballon Guillaume Bourassa, qui malgré quelques échappées, a été très productif, et Maxime Boutin, sans oublier son quart-arrière recrue Hugo Richard.

«C'est un bon quart. Même s'il n'en est qu'à sa première saison, il fait de très belles choses. On est cependant conscient qu'il est une recrue. Nous devons donc vivre avec son inexpérience sur certaines choses. Mais je suis très satisfait de ce qu'il nous a montré jusqu'ici.»

Excellente défensive

Première au pays au chapitre des points accordés, une moyenne de 9,6 par match, la défensive du Rouge et Or a encore une fois été égale à elle-même. Il suffit de penser qu'en 2013, la défense de Laval avait dominé toutes les autres formations au pays en limitant l'adversaire à 81 points en huit matchs. Très satisfait du brio de ses hommes, Constantin a cependant tenu à y mettre des bémols.

«Il faut cependant tenir compte contre qui nous avons joué. Mais nous sommes contents. Je pense qu'en général, ça va bien. On verra jusqu'à quel point lorsque les séries éliminatoires débuteront. Ça sera alors très important d'être aussi étanche.»

Selon l'entraîneur-chef, le joueur de la défensive s'étant jusqu'ici le plus démarqué a été le vétéran Vincent Desloges. «On voit qu'il commence de plus en plus à prendre son erre d'aller. Et Ugo Calavencia est quand même assez productif pour une recrue. On voit aussi que de plus en plus, les équipes adverses cherchent à éviter de passer le ballon du côté d'Alex Hovington.»

Fin de la séquence de Bede

Boris Bede, qui avait réussi les 17 placements qu'il avait tentés cette saison, a vu son heureuse séquence prendre fin, dimanche, lors du premier quart du match opposant le Rouge et Or aux Stingers. Appelé sur le terrain après que la première série à l'attaque des siens eut été stoppée à la ligne de 24 verges de Concordia, il a raté sa tentative de placement de 31 verges. Et comme si ça n'était pas assez, Kris Robertson a capté le ballon et a trouvé le moyen de sortir de la zone des buts. Plus tard dans le match, Bede a complètement raté son dégagement qui n'a franchi que cinq verges avant de sortir en touche à la ligne de 28 verges des Stingers. Qu'à cela ne tienne, Bede a terminé la rencontre avec quatre convertis et des moyennes de 60,2 verges sur ses bottés d'envoi et de 41,8 verges sur ses bottés de dégagement.

L'ailier défensif et porteur du numéro 95 chez... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 3.0

Agrandir

L'ailier défensif et porteur du numéro 95 chez le Rouge et Or, Vincent Desloges, a impressionné sur le terrain cette saison dans les rangs universitaires, chose qui est loin de déplaire au Rouge et Noir.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Desloges joueur de la semaine

Le joueur de ligne Vincent Desloges a été choisi le joueur défensif de la dernière semaine dans la Conférence Québec. Dimanche contre Concordia, il a totalisé cinq plaqués, dont quatre en solo, en plus de rabattre une passe. Mieux encore, trois de ses quatre plaqués en solo ont été des sacs qui ont occasionné des pertes de 23 verges pour les quarts de Concordia. Les deux autres récipiendaires de titres de joueur de la semaine ont été décernés à des porte-couleurs des Carabins de l'Université de Montréal. Le quart-arrière Gabriel Cousineau (22/33, 343 verges) a été honoré pour sa performance en attaque et le botteur Louis-Philippe Simoneau (placements de 29 et 39 verges) l'a été pour son travail au sein des unités spéciales.

Objectifs déjà atteints pour Cavalencia

Le Rouge et Or vient à peine de franchir la mi-saison que déjà Ugo Cavalencia peut se vanter d'avoir atteint les objectifs individuels qu'il s'était fixés à l'aube de la campagne. «Je les ai même dépassés», a lancé la recrue qui évolue au sein de la ligne défensive. «J'ai eu du temps de jeu que je ne pensais pas avoir. Et grâce aux matchs que j'ai joués, je me suis beaucoup amélioré. Mais il faut que je continue à progresser. Mon but, c'est de devenir un meilleur joueur de foot.» Cavalencia a mentionné que le plus grand objectif qu'il poursuivait était la conquête de la Coupe Vanier. «On veut gagner notre dernier match de la saison.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer