Hugo Richard confiant... mais plus prudent

Le quart Hugo Richard espère minimiser les revirements... (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le quart Hugo Richard espère minimiser les revirements pour le Rouge et Or, histoire de ne donner aucune chance aux Stingers de Concordia.

Photo Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Plus ou moins satisfait de sa performance contre le Redmen, un match au cours duquel il avait échappé le ballon à deux reprises en plus d'être victime de sa première interception de la saison, Hugo Richard fera ce qu'il faut afin de limiter les revirements contre les Stingers, dimanche.

«Je ne jouerai pas nécessairement plus conservateur», a confié le quart-arrière du Rouge et Or. «Mais sur les courses, je vais m'assurer de bien protéger le ballon quand je vais arriver au contact. Et quand va venir le temps de lancer le ballon, je vais faire un peu plus attention. C'est toujours mieux de ne pas compléter sa passe que d'être intercepté.»

Meilleur passeur au pays grâce à des gains de 1340 verges, Richard s'est dit conscient de la menace que représentait la défensive revigorée de Concordia, qui a jusqu'ici réussi 13 interceptions. Il a indiqué qu'il devrait doublement faire attention contre ses prochains rivaux,­ qui étaient très bons en couverture et qui occupaient bien l'espace défensif. Il a ajouté que tous les membres de la défensive de Concordia étaient très intenses et qu'ils respectaient à la lettre leurs assignations.

Parlant de la stratégie utilisée par les Stingers sur les deuxièmes essais et long qui consiste à envoyer un joueur de plus sur la ligne afin de mettre davantage de pression sur le quart-arrière, Richard a lancé : «On ne s'attend pas à ce qu'ils utilisent beaucoup ce jeu, mais on va être prêts. C'est une stratégie que l'on a étudiée dans notre planification.

«Les Stingers, c'est une équipe complètement différente de celle de l'année dernière», a ajouté Richard. «Nous devrons donc demeurer alertes sur ce qu'ils vont nous montrer, être prêts à contrer deux situations et prendre des décisions rapides.»

Plus de jeux au sol?

Le brio de la défensive des Stingers contre la passe pourrait-il inciter le Rouge et Or à utiliser davantage son jeu au sol? Richard a souligné qu'après avoir visionné les films des matchs de Concordia, les Lavallois en étaient venus à la conclusion que sa défensive n'avait pas vraiment été testée en ce qui concerne la course.

«Notre attaque au sol est un peu plus variée. C'est donc certain qu'on va tester les Stingers au maximum à ce niveau. Et nous savons que nous pouvons connaître du succès dans les airs. On est prêts à en avoir. Notre stratégie dépendra donc de ce qu'ils vont nous donner et de ce qu'ils ne nous donneront pas. Peu importe, on est bien équipés pour y faire face.»

Richard ne l'a pas caché, ses performances au cours des premiers matchs de la saison font en sorte que les attentes des gens sont grandes à son endroit. Il a mentionné que malgré ça, il ne ressentait pas plus de pression. «Mes coachs ont toujours eu les mêmes attentes et les mêmes standards envers moi, et ce, d'une semaine à l'autre. Pour moi, c'est bon d'avoir quelque chose de stable.»

Grâce au travail de Patrick Donovan

Plusieurs raisons expliquent les succès des Stingers de l'Université Concordia en 2014. Sur le terrain, l'intransigeance de la défensive est sûrement l'une d'elles. En 2013, elle avait accordé 345 points en huit rencontres (moyenne de 43 par match). Depuis le début de la campagne, elle n'en a accordé que 51 (moyenne de 13 points par rencontre). «Les gars travaillent fort et ils sont intenses», a mentionné Mickey Donovan, l'entraîneur-chef des Stingers. «Tout le mérite revient à mon frère Patrick. Il a fait un excellent travail avec la défensive. Il prend soin des jeunes et il les prépare bien pour chaque match. Il met toutes ses énergies pour le bien de l'équipe. Les jeunes le savent et ils lui rendent bien. Ils veulent jouer pour lui.» La défensive des Stingers est notamment une menace pour les quarts-arrières ennemis. En plus d'avoir réussi huit sacs du quart, elle totalise déjà 13 interceptions, dont 4 ont été retournées dans la zone des buts adverse. Kris Robertson en a quatre à lui seul. Jeremy Pelletier en revendique trois.

Le coach à McGill à trouver

À la recherche d'un entraîneur afin de remplacer Clint Uttley, qui a remis sa démission en début de semaine, les Redmen de l'Université McGill devraient annoncer l'identité de leur nouveau coach en début de semaine. Jeudi, la direction de l'équipe a rencontré en entrevue tous les adjoints de l'équipe afin de trouver celui qui assurera l'intérim d'ici la fin de la saison. Les Redmen profitant d'un congé en fin de semaine, l'équipe a pu profiter de quelques jours de plus afin d'annoncer sa décision. Les deux plus sérieux candidats pour le poste seraient Pat Boies, l'actuel coordonnateur à l'attaque à McGill et entraîneur-chef adjoint, et Jerome Erdman, coordonnateur des unités spéciales et coach des receveurs de passes.

Comparaisons difficiles

Même si les Stingers présentent la même fiche que le Rouge et Or, l'entraîneur-chef Glen Constantin a mentionné qu'il ne pouvait pas dire si la formation de l'Université Concordia était la meilleure équipe que ses hommes avaient eu à affronter cette saison. «On le saura après la rencontre de dimanche», a indiqué Constantin. Constantin a aussi mis des bémols concernant la victoire de 63 à 7 des Stingers contre les Huskies de Saint Mary's, samedi passé. Il a indiqué que Concordia avait assommé ses rivaux avec trois touchés sur des interceptions dès le premier quart avant d'ajouter que les Huskies connaissaient beaucoup de difficultés après avoir eu un très mauvais recrutement, il y a quelques années.

Sur les lignes de côté...

Les Stingers devraient de nouveau être privés des services de leur porteur de ballon vedette Gunner Tatum, blessé lors du match contre le Vert & Or. En trois matchs, l'Américain a totalisé des gains de 257 verges... Comme ce fut le cas à Saint Mary's, l'attaque au sol de Concordia devrait être confiée à Olivier Dupont et à Kevin Wade. Analysant le style de ces deux demis à l'attaque, Glen Constantin a indiqué que le premier était plus physique et le second plus rapide... Blessé à l'ischio-jambier, Guillaume Bourassa a de nouveau assisté à l'entraînement des siens du bord du terrain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer