Rouge et Or: retomber sur ses pieds

Détenteur de deux bagues de champion canadien, Guillaume... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Détenteur de deux bagues de champion canadien, Guillaume Rioux, qui soulève ici la coupe Vanier, estime que la conquête de vendredi du Rouge et Or a été la plus durement méritée.

Photo La Presse Canadienne

Partager

(Québec) Au bout des ondes cellulaires, la voix éraillée de Guillaume Rioux témoigne que les célébrations de la Coupe Vanier perdurent. «Ça fait quelques jours qu'on est sur un nuage. Mais je me connais, je vais retomber les pieds sur terre assez vite», assure le retourneur-receveur du Rouge et Or.

Dire que Rioux aurait pu ne jamais se relever. Il y a 18 jours, en finale québécoise, le numéro 11 a été assommé. Un coup de casque au menton l'a laissé inerte sur le terrain pendant de longues minutes. Assez pour faire craindre le pire. Il s'en est pourtant bien tiré, ratant seulement la demi-finale canadienne, une semaine plus tard.

«Si ma saison avait pris fin comme ça, j'aurais trouvé ça très difficile. Mais comme j'ai pu jouer la finale, je m'en suis remis», avoue celui qui s'est avéré un exemple de persévérance pour ses coéquipiers de l'Université Laval au cours du processus de retour au jeu.

«Le problème, c'est que ce n'est pas comme un bras cassé ou un genou déchiré. Une commotion cérébrale peut toujours laisser des séquelles au cerveau. Mais dans l'état où je suis en ce moment, cet incident n'a eu aucune répercussion sur ma santé mentale. À ce compte-là, ça devient une épreuve comme d'autres joueurs ont eue avec les blessures.

«Dans tout ça, j'ai surtout apprécié que les gars viennent me voir pour me dire : "On va jouer pour toi comme tu l'a déjà fait pour nous"», poursuit-il. Rioux a d'ailleurs été le premier à soulever la Coupe Vanier, sur le terrain du Rogers Centre, vendredi soir.

«Un adon», certifie celui qui a gagné 59 verges dans l'ultime victoire de 37-14 sur McMaster, à l'aide de trois retours de bottés de dégagement (34 v.) et un retour de botté d'envoi (25 v.). «Ils ont demandé aux capitaines de monter sur la scène et j'étais le premier à côté quand il l'a donnée.»

Les études au menu

Depuis, la fête se poursuit. «Mais il faut revenir sur terre bien vite, on a des examens qui s'en viennent. Et il faut passer ces examens-là si on veut jouer encore l'année prochaine», souligne l'étudiant en intervention sportive. Le football a eu priorité sur les études durant la semaine à Toronto et même dans l'ensemble du mois éliminatoire, en novembre.

Dès janvier, ce sera retour en gymnase. «Je sais que rendu là, je ne vais avoir qu'une mission : gagner une autre Coupe Vanier», promet Rioux.

Détenteur de deux bagues de champion canadien (2010 et 2012) après quatre campagnes universitaires, l'athlète de Québec qui aura bientôt 24 ans estime que la plus récente a été plus ardue à mériter.

«Quand tu le vis en tant que vétéran, tu te rends compte à quel point c'est difficile. Les premières années, c'est plus facile, tu suis le bateau. Tu es moins responsable des résultats qu'à ta quatrième ou ta cinquième année», fait-il valoir.

Avant sa troisième conquête, Rioux espère être recruté par les professionnels, ce printemps. Certes, son petit gabarit de 5'9'' et

180 lb ne l'avantage pas. Mais c'était la même histoire du cégep à l'université et du secondaire au cégep. Il croit au moins mériter une invitation au camp d'évaluation de la LCF, en mars.

Cette année, en saison régulière, il a été le joueur du Rouge et Or ayant collectionné le plus grand nombre de verges, 1111. Soit 786 sur les retours de bottés, 300 par la passe et 25 par la course. Il se classait deuxième au Québec. Ses 604 verges de retour de dégagements constituent un record d'équipe.

Suspension d'un match pour Vaillancourt

Antoine Vaillancourt a écopé un match de suspension pour ses commentaires entourant son coup de casque au menton de Guillaume Rioux, le 10 novembre, au PEPS de l'Université Laval. Au deuxième quart du match de la Coupe Dunsmore, le secondeur du Vert & Or de Sherbrooke avait éclaté le petit retourneur du Rouge et Or à sa ligne de 10 verges.

Rioux est resté au sol durant six minutes, sans bouger. Pendant que les joueurs du Vert & Or célébraient leur touché, sur les lignes de côté, l'auteur du plaqué ayant causé l'échappée s'expliquait à la caméra. «On vise le casque. D'habitude, quand tu vises le menton, les chances sont bonnes qu'il sorte», a répondu Vaillancourt, quand le reporter de Radio-Canada lui a demandé s'il avait «visé le ballon spécifiquement».

Le geste n'a pas été puni. Mais les commentaires de Vaillancourt ont fait jaser, surtout qu'ils révélaient une intention de blesser. Rioux a raté un match, celui de la Coupe Uteck, et était de retour pour la Coupe Vanier. Vaillancourt purgera sa sentence la saison prochaine.

«La Ligue a pris sa décision et je n'ai pas le choix de la respecter», a d'abord affirmé Rioux, mardi, quand on l'a mis au parfum. «Honnêtement, je ne souhaitais pas plus, pas moins. Je ne lui en voulais pas», a-t-il résumé, sur la même ligne qu'il avait prônée depuis le début.

Propos «inacceptables»

Chez le Vert & Or, l'entraîneur-chef David Lessard a d'abord tenu à rappeler que ce n'est pas le geste de Vaillancourt qui est visé par cette sanction, mais bien les propos que le joueur a tenus après coup.

«Ce n'est pas le geste, parce qu'Antoine n'est vraiment pas un joueur comme ça, a précisé le pilote. Par contre, ce qu'il a dit est inacceptable et il fallait envoyer un message clair à tout le monde à l'effet que ça contrevient non seulement à l'éthique, mais aussi aux valeurs qu'on préconise dans le sport.»

Lessard a aussi tenu à souligner la collaboration «extraordinaire» dont a fait preuve le Rouge et Or dans ce processus. «Le lendemain de l'incident, j'avais appelé coach [Glen] Constantin pour m'excuser et il s'est montré très compréhensif tout au long de la décision. D'ailleurs, le Rouge et or n'a jamais porté plainte dans le dossier. On a cheminé ensemble et c'est ce qui fait qu'on est arrivé à la même conclusion.»

Avec La Tribune

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer