Coupe Vanier: une première savoureuse pour plusieurs recrues

Le joueur de ligne offensive Charles Vaillancourt (à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le joueur de ligne offensive Charles Vaillancourt (à droite), que l'on voit en compagnie de Matthew Norzil (8), Seydou Junior Haïdara (80) et Yannick Morin-Plante (77), a réalisé l'un de ses rêves vendredi en remportant la Coupe Vanier avec le Rouge et Or.

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

(Québec) Le Rouge et Or a mis la main sur sa septième Coupe Vanier. Mais pour plusieurs joueurs, il s'agit d'une première. «Ça se compare à rien, c'est unique!» admet la recrue Charles Vaillancourt.

L'Université Laval est championne du football universitaire canadien aux deux ans depuis 2004. C'est presque devenu une habitude. Mais chaque conquête demeure inégalable. Surtout quand il s'agit de votre premier triomphe, à vie.

Garde à droite du Rouge et Or depuis août, Vaillancourt n'avait jamais gagné de championnat de ligue. À son premier automne chez les grands, il a été un choix unanime au sein de l'équipe d'étoiles québécoise et retenu dans la seconde constellation canadienne. Consécrations collective et individuelle pour le bonhomme de 20 ans.

«C'est un peu incroyable d'avoir accompli tout ça», a soufflé le gentil géant de 6'4'' et 325 lb, lundi, réalisant tout juste le chemin parcouru. «Je ne pensais pas à ça en saison. Mais avec du recul, j'y pense et je suis bien content. Au fond, c'est comme un rêve devenu réalité.»

Vaillancourt fait partie de cette ligne offensive tellement encensée depuis la victoire sans équivoque de 37-14 aux dépens de McMaster, vendredi, à Toronto. Un quintet qui a permis de récolter des gains ahurissants de 373 verges par la course. Un record des 48 matchs de la Coupe Vanier.

«On a toujours été bon pour le jeu au sol, je n'avais pas trop peur pour la partie. On a amassé 373 verges au sol [605 verges d'offensive totale] et Tristan [Grenon, le quart-arrière] a juste été touché une fois.»

«Et les gars devant nous n'étaient pas évidents, mais ils n'ont pas pu suivre! On était dans un état d'esprit unique. Ç'a été une autre bonne game du crew», lance Vaillancourt, avec une fierté non dissimulée.

Les cinq malabars

Le crew. La bande. L'équipage terrifiant du front offensif rouge et or. Les cinq malabars qui protègent, coûte que coûte, celui qui tient le ballon derrière eux. Du point de vue du quart-arrière, de gauche à droite : Karl Lavoie, numéro 57, Philippe Gagnon, 62, Pierre Lavertu, 63, Vaillancourt, 67, et Danny Groulx, 50.

«On est tout le temps ensemble. On dort presque ensemble!» rigole Vaillancourt, le bébé du groupe. D'un mois son aîné, Gagnon aussi était une recrue. Lavoie et Groulx concluent leur deuxième année universitaire et le vieux Lavertu, sa troisième. Ils pourront donc encore jouer ensemble deux ans.

Une unité nouvellement formée, qui a rencontré des embûches en ouverture de campagne, concède Vaillancourt. «On venait tous de différents endroits et il a fallu passer par-dessus nos petites affaires du collégial, nos petits problèmes. Mais ça n'a pas pris grand temps que j'ai été ami avec tout le monde sur la ligne. Je me suis vite senti chez nous.»

Groulx et Lavertu ont pris le natif de Coaticook sous leur aile, à son arrivée à Québec. Vaillancourt et Groulx avaient évolué ensemble à Lennoxville.

Des 45 joueurs en uniforme au Rogers Centre pour la grande finale, neuf étaient des recrues. Outre Vaillancourt et Gagnon, le centre-arrière Félix Faubert-Lussier occupait aussi un poste de partant.

Le demi défensif Jean-Philippe Bolduc, les secondeurs Luka Ricard et Pierre-Luc Caron, l'ailier défensif Xavier Mathurin-Pouliot, le receveur éloigné Nicolas Gobeil et le quart substitut Antoine Leduc sont les autres. Dix joueurs de deuxième année n'avaient pas non plus de bague de la Coupe Vanier jusque-là.

Vendredi : Laurier et Colisée

Joueurs et entraîneur du Rouge et Or rencontreront leurs supporteurs vendredi. D'abord au centre commercial Laurier Québec, où une séance d'autographes est prévue de 15h30 à 17h30. Puis au Colisée de Québec, vers 19h, alors qu'ils seront présentés à la foule avant le match de hockey junior entre les Remparts et les Huskies de Rouyn-Noranda. Une séance d'autographes aura lieu au cours du premier entracte, dans le hall principal de l'amphithéâtre.

Quant à une éventuelle réception à l'hôtel de ville, l'invitation a été lancée par le cabinet du maire. Mais faire concorder les horaires de tous n'est pas évident. Les joueurs passent la semaine dans leurs études, Régis Labeaume en Haïti.

À l'Assemblée nationale, on ne peut confirmer que les champions seront honorés par les parlementaires, mais la chose est en discussion. On sait qu'il n'y aura pas de défilé de la Coupe Vanier, ni sur le campus, ni sur la Grande Allée.

Vanier plus regardée que Grey

La Coupe Vanier sort grande gagnante de la grosse fin de semaine de football canadien à la télé québécoise. En moyenne, 408 000 téléspectateurs ont suivi la finale universitaire entre Laval et McMaster à RDS, vendredi soir. Deux jours plus tard, pour la Coupe Grey des pros, 322 000 personnes ont regardé la victoire de Toronto sur Calgary. En additionnant les cotes d'écoute de TSN, 502 000 pour la Vanier, la moyenne de 910 000 auditeurs constitue un record pour le plus important circuit de football amateur au Canada et une augmentation de 38 % par rapport à l'an dernier. TSN a enregistré une écoute moyenne de 5,5 millions pour la Coupe Grey, dimanche, pour un total de

5,8 millions d'un océan à l'autre.

Bower à Concordia

John Bower abandonne le poste de directeur des programmes universitaires du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) pour devenir directeur adjoint des services aux étudiants-athlètes à l'Université Concordia. Chez les Stingers, ce diplômé en communications de l'Université Windsor sera entre autres responsable de l'administration des sports interuniversitaires et du soutien scolaire. L'épisode des deux joueurs inadmissibles qui a coûté deux victoires et une place en ronde éliminatoire à l'équipe de football de Concordia y est sûrement pour quelque chose dans cette embauche. Bower était au RSEQ depuis deux ans.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer