Ben D'Aguilar récipiendaire du trophée J.P. Metras

Meilleur joueur de ligne universitaire d'un océan à... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Meilleur joueur de ligne universitaire d'un océan à l'autre, Ben D'Aguilar a inscrit le record pour le nombre de sacs en saison régulière, cette année, avec 12,5.

La Presse Canadienne

Partager

(Toronto) Ben D'Aguilar fait un excellent successeur à Arnaud Gascon-Nadon comme récipiendaire du trophée J.P. Metras. Agressif sur le terrain, l'ailier défensif étoile des Marauders ne mâche pas ses mots non plus à l'extérieur des lignes blanches.

«Être favori, ça me plaît. Je sais que ce n'est pas tout le monde qui aime ça avoir la cible dans le dos, mais c'est aussi plaisant d'être dans l'autre bateau. Laval est toujours en haut de la liste de tout le monde, ça fait du bien d'être là nous aussi», atteste le no 52.

Meilleur joueur de ligne universitaire d'un océan à l'autre, D'Aguilar a inscrit le record pour le nombre de sacs en saison régulière, cette année, avec 12,5. Le même nombre que Jean-Samuel Blanc, des Carabins de Montréal, mais en huit matchs au lieu de neuf.

Dans l'ombre des exploits offensifs de Kyle Quinlan, l'unité défensive des Marauders commence à obtenir du crédit après avoir limité l'attaque la plus productive au Canada cette saison, Calgary, à six petits points en demi-finale canadienne, samedi dernier. «C'est bon d'avoir la reconnaissance qu'on mérite», laisse tomber D'Aguilar, sourire en coin.

Il insiste pour dire que «Laval est un défi beaucoup plus gros que Calgary. Ils ont une attaque équilibrée, un peu comme Western, qui a été notre plus gros défi de la saison. On espère que leur quart va essayer de lancer profondément. Comme ça, il aura le ballon en main plus qu'une ou deux secondes et on pourra se rendre à lui», explique-t-il.

Celui qui peut se positionner à l'intérieur ou à l'extérieur de la ligne, mais parfois aussi comme secondeur ou même comme demi de sûreté, estime qu'à ses yeux, les joueurs de ligne offensive du Rouge et Or sont tous pareils. «Pour moi, ils sont tous gros avec une coupe Mohawk.» Outre D'Aguilar, le secondeur Aram Eisho, «la clé de leurs succès» selon Benoît Groulx, et le demi de coin Joey Cupido sont aussi à surveiller en défensive pour McMaster. En lice contre Frédéric Plesius pour le titre de joueur défensif de l'année, Eisho n'en est qu'à sa deuxième campagne universitaire. Les trois sont membres de la première équipe d'étoiles canadienne.

Le Hec Crighton à Quinlan

Kyle Quinlan a gagné le trophée Hec Crighton, jeudi. Sans surprise, le quart-arrière des Marauders de McMaster est nommé meilleur joueur de football universitaire au Canada pour la présente saison, qui s'achève avec le 48e match de la Coupe Vanier, ce soir. «Kyle est peut-être le meilleur joueur de l'histoire du football universitaire canadien. Il a toujours excellé dans les gros matchs, encore plus qu'à l'habitude. Plus l'enjeu est gros, meilleur il est», a commenté l'entraîneur Stefan Ptaszek, à propos de son vétéran pivot. Ptaszek espère que le quart étoile mènera ses Marauders à un deuxième championnat consécutif, dans quelques heures. Quinlan aurait pu mériter l'honneur individuel ultime dès l'an dernier. Mais une bagarre dans un bar avec un policier lui a valu trois matchs de suspension par son équipe et une année de probation de la part d'un juge. C'était le 10 septembre 2011, date de la dernière défaite de McMaster. L'athlète de 23 ans originaire de South Woodslee (Ont.) s'avère une menace aérienne (68,9 % de complétion en saison régulière) autant que terrestre (550 verges, 7 touchés).

Le meilleur joueur défensif de l'histoire du R et O

Premier représentant du Rouge et Or à graver son nom sur le Trophée des présidents, Frédéric Plesius est le meilleur joueur défensif en 17 ans d'histoire du programme, tranche Glen Constantin. «On en a eu des bons, mais il est le plus spectaculaire, le plus explosif. Il est vraiment spécial», admet le coach, soulignant que ses statistiques ne sont pas aussi parlantes que d'autres parce que «la défensive, chez nous, c'est une affaire d'équipe. C'est rare qu'un de nos joueurs finit une partie avec 10 plaqués. Un bon match, c'est cinq plaqués. Ce n'est pas juste un individu.» Le titre du meilleur joueur de ligne revient à Ben D'Aguilar, l'ailier défensif de McMaster. Une récompense (trophée J.P. Metras) remportée par Arnaud Gascon-Nadon, du Rouge et Or, au cours des deux années précédentes. La recrue de l'année s'appelle Shaquille Johnson et est receveur de passes à McGill. L'athlète de 19 ans de Brampton (Ont.) est le deuxième membre des Redmen à obtenir le trophée Peter Gorman avec Michael Soles (1986). Johnson a établi un record canadien pour une recrue avec 61 réceptions dans sa saison, éclipsant les 57 d'Andy Fantuz (2002, Western).

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer