37e Bol d'or: le Blizzard champion

Le Blizzard du Séminaire Saint-François a marqué 14... (Photo Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Le Blizzard du Séminaire Saint-François a marqué 14 points sans riposte en début de match pour se sauver avec la victoire 55 à 30 face à l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis.

Photo Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

Sur le même thème

Jean François Tardif
Le Soleil

(Québec) La longue disette du Blizzard du Séminaire Saint-François a pris fin, dimanche. Après 14 années d'attente, la formation de Luc Savoie a finalement pu mettre la main sur le Bol d'Or de la première division de la catégorie juvénile. Le Blizzard a réussi cet exploit à la suite de sa victoire de 55 à 30 face à l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis.

 

 

 

 

«Je l'attendais depuis 1998 celle-là, a lancé l'entraîneur-chef du SSF. C'est clair que cette victoire est importante. Elle est le résultat du travail qui s'est amorcé en janvier et de l'effort des gars, des joueurs qui sont extraordinaires et qui font des choses exceptionnelles pour leur âge. Ça part de là. Dès que tu as un peu de talent et que tu travailles fort, les choses tombent en place. Il y a aussi notre équipe d'entraîneurs qui a eu son mot à dire, 14 gars qui sont incroyables.»

Analysant la rencontre, Savoie a indiqué que son équipe avait été en contrôle tout au long de celle-ci. «Nous avons créé beaucoup de choses et de revirements [six interceptions]. En ce sens, j'ai un peu revu le film de 2011 alors que nous avions été victimes de nombreux revirements en finale face au Cactus.»

De son côté, Francisco Pepe Esposito, l'entraîneur-chef de l'Arsenal, a indiqué qu'il était très fier de ses hommes parce qu'ils n'avaient jamais abandonné, eux qui ont inscrit leur dernier touché avec moins de deux secondes à faire à l'affrontement. «J'avais peur que l'on abandonne, mais on s'est battus jusqu'au bout. Et c'est le message que l'on veut passer. Dans la vie, il ne faut jamais baisser les bras, peu importe les situations.»

Le coach de l'ASL a indiqué que son équipe avait eu énormément de difficulté en début de rencontre, notamment parce que le Blizzard avait utilisé en offensive une formation que ses hommes ne s'attendaient pas de voir. «Dans nos autres matchs, nous avions pris les devants rapidement ce qui avait obligé les équipes à passer le ballon. Ce ne fut pas le cas aujourd'hui [dimanche], et le SSF a pu installer son jeu au sol. Et comme nous ne sommes pas gros, ça a fait la différence.»

La victoire du Blizzard n'a jamais fait de doute, dimanche. La formation du SSF a marqué 14 points sans riposte en début de match avant de voir l'ASL riposter. Charles Normand, Mathieu Bouchard et Olivier Beaulieu ont chacun marqué deux touchés pour les gagnants. Jérémy Sauvageau a réussi l'autre. William Petersen a réussi trois interceptions. Du côté de l'Arsenal, Vincent Harvey (2), Brian Michaud-Guérard et David Côté ont marqué des majeurs. Jérémie Verreault s'est signalé avec un total de 12 plaqués.

Les Condors s'inclinent

Finalistes pour le Bol d'Or dans le juvénile de la première division B, les Condors de l'École Saint-Jean-Eudes (ESJE) n'ont pas fait le poids face aux Estacades de l'Académie des Estacades. Les hommes de Jean-Frédéric Gagné, qui tiraient de l'arrière 14 à 12 à la demie, se sont finalement inclinés au pointage de 36 à 12. Marc-Antoine Hamel a réussi les deux touchés de l'ESJE.

«Ce fut quand même un match serré jusqu'à la fin du troisième quart, a commenté l'entraîneur-chef des Condors. Mais à un moment donné, on n'avait plus d'énergie et on manquait de personnel. De leur côté, les Estacades avaient, physiquement et en nombre, une équipe plus grosse que la nôtre. Mais il faut donner le crédit aux Estacades. Ils ont joué un très bon match. Ils ont créé des revirements et ils ont fait de gros jeux aux bons moments.»

Gagné a conclu en disant que le fait pour ses jeunes de pouvoir jouer en séries dans la division B avait été un gros bonus. Ses joueurs ont pu voir du football de gros calibre et prendre de l'expérience. «Plus de la moitié de l'équipe est composée de gars de secondaire quatre. Ça s'annonce donc bien pour l'an prochain».

Les Corsaires effectuent tout un retour

Menés en attaque par Samuel Cameron qui a inscrit quatre touchés, les Corsaires de l'École Champagnat, Guillaume-Couture ont remporté le Bol d'Or de la catégorie cadet division 2 grâce à une victoire de 43 à 36 face aux Loups de Curé-Labelle, dans un match qui fut enlevant jusqu'à la toute fin.

Tirant de l'arrière 13 à 0 en début de deuxième quart, les Corsaires ont renversé la vapeur avec deux touchés-transformés consécutifs qui leur ont permis de prendre les devants 14 à 13. Les Loups ont ensuite repris le dessus 20 à 14, mais les Lévisiens sont revenus avec trois majeurs consécutifs qui leur ont permis de reprendre les devants, qu'ils n'ont jamais perdus par la suite. Gabriel Veilleux et Maxime Perreault ont inscrit les autres touchés des gagnants. Le quart Édouard Lajoie a réussi 12 des 18 passes qu'il a tentées pour des gains de 237 verges. En défensive, Alexandre Després a réussi 12 plaqués solos et trois assistés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer