Un dernier tour de piste réussi pour Bouvette

Mathieu Bouvette a été blessé plus souvent qu'à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Mathieu Bouvette a été blessé plus souvent qu'à son tour au cours des deux dernières saisons. Le receveur, que l'on voit ci-dessus en 2010, a joué sa dernière saison complète cette année-là.

Photothèque Le Soleil

Partager

Sur le même thème

Jean François Tardif
Le Soleil

(Québec) C'est animé de sentiments fort contradictoires que Mathieu Bouvette a vécu le match de samedi, son dernier en carrière au Stade TELUS-Université Laval. Comme tous les autres finissants, il était très émotif. Mais parce que sa présence sur le terrain était pour lui une grande victoire, il a aussi ressenti beaucoup de bonheur. «C'était bizarre, a-t-il avoué. J'ai dû composer avec un mélange de peine et de joie. Mais c'était très fort comme sensation.»

Sur la touche depuis le début du mois d'octobre à cause d'une blessure à l'ischio-jambier, Bouvette n'en était samedi qu'à une troisième rencontre en 2012. Il n'avait pas été plus chanceux la saison dernière, puisqu'il n'avait pu prendre part qu'à quatre rencontres. Sa saison s'était terminée abruptement à la mi-octobre quand il avait subi une blessure au genou, blessure (déchirure du ligament croisé antérieur) qui avait nécessité une opération.

«Je tenais vraiment à être présent au match de la Coupe Uteck. La semaine dernière, je n'avais pas pu être là. Et je voulais terminer ma carrière au PEPS en beauté. Une dernière rencontre, on ne vit pas ça souvent. Et de la manière dont les choses ont été, ce fut vraiment le fun. J'ai eu la chance de pas mal jouer au quatrième quart. Je suis vraiment heureux de la manière dont ça s'est terminé ici.»

Victoire personnelle

Bouvette n'a donc pas juste célébré la conquête de la Coupe Uteck par le Rouge et Or, samedi, il a aussi savouré une victoire personnelle, lui pour qui les dernières semaines, voire les derniers mois, ont été en montagnes russes au niveau des émotions. Mais jamais il n'a perdu l'objectif ultime qu'il s'était fixé, soit de porter de nouveau l'uniforme lavallois avant la fin de sa carrière.

«Le processus a commencé l'an dernier. Deux jours après que je me sois déchiré le croisé, je me suis dit que ma carrière ne pouvait pas se terminer de cette manière et que j'allais revenir au jeu. Tout le travail, les efforts et les sacrifices que j'ai faits commencent à porter fruit. Et finalement, tout ce que je désirais se concrétise, l'équipe va très bien. C'est fantastique.»

Bouvette ne le cache pas, compte tenu du mauvais sort qui s'acharnait sur son cas, il aurait été facile pour lui de décider d'accrocher ses crampons. «Mais ça n'aurait pas été moi de lâcher comme ça. Les valeurs que l'on inculque ici, c'est de ne jamais abandonner et d'être là pour ses coéquipiers. Et samedi, j'ai finalement pu être là pour eux sur le terrain. C'était la meilleure chose que je pouvais faire.»

Un changement de rôle

Le vétéran footballeur a indiqué qu'il n'avait jamais perdu espoir de revenir au jeu pour le match de la Coupe Vanier. Il a expliqué qu'il avait profité d'une fenêtre d'un mois afin de soigner sa blessure à l'ischio-jambier, une période de convalescence normalement suffisante afin de guérir. «Je devais donc être prêt à revenir au jeu pour le match de la Coupe Dunsmore ou encore pour celui de la Uteck. Le timing était bon.»

Bouvette a avoué que son rôle avait changé avec le Rouge et Or au cours des années. Il a indiqué que c'était correct et que ce qui importait pour lui, c'était que l'équipe connaisse du succès. Il a indiqué qu'il n'avait maintenant plus qu'un objectif à réaliser, soit celui de remporter une troisième Coupe Vanier en carrière.

«Ça serait tout un accomplissement. Gagner la Vanier, c'est complètement différent quand tu es recrue, joueur de troisième année et finissant. Quand tu vieillis, tu prends plus conscience de ce qui se passe et de l'effort collectif qui est requis pour gagner. Il nous reste une grosse semaine pour nous préparer pour le gros show et nous allons être prêts quand viendra le temps de sauter sur le terrain.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer