Maxime Boutin, nouveau visage de l'attaque au sol du Rouge et Or

Le porteur de ballon Maxime Boutin avait déjà... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le porteur de ballon Maxime Boutin avait déjà joué le rôle de remplaçant lors des deux premiers matchs de la saison.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

Sur le même thème

(Québec) Le champ arrière du Rouge et Or montrera un nouveau visage, samedi, contre Acadia. Avec Pascal Lochard et Guillaume Bourassa blessés, l'attaque au sol devrait revenir entre les mains de Maxime Boutin et de Christophe Normand.

Éclopés en finale québécoise contre Sherbrooke, il y a cinq jours, Lochard et Bourassa ont les chevilles qui souffrent. On sait que la sévère entorse de Lochard l'empêchera de disputer la Coupe Uteck et peut-être même la Vanier, une semaine plus tard. Le mal de Bourassa est toutefois moins sérieux. Ce dernier jogge sans entrave, mais il n'a pas encore renfilé les épaulières ou subi quelconque contact.

Ce qui transforme Boutin, troisième porteur de ballon, en partant. Et Normand, premier centre-arrière, en deuxième porteur. Si Bourassa est assez en forme, il occupera sans doute le rôle de second de Boutin, du moins en amorce de rencontre.

Boutin a vécu le même genre de scénario lors du match inaugural de la campagne, alors que Bourassa était sur la touche et Lochard pas à son meilleur. Il en fut de même lors de la deuxième semaine. Celui qui porte le maillot numéro 1 a effectué la moitié (28/57) de ses courses de la saison régulière dans les deux premiers matchs.

«Ça ne me dérange pas d'être partant ou non. L'important, c'est que l'équipe gagne. J'étais bien content avec le rôle que j'avais dans les derniers matchs aussi», a assuré Boutin, mercredi, au sortir d'une petite réunion de motivation tenue par les joueurs.

Il en sera à sa première demi-finale canadienne, lui qui avait été laissé derrière pour le voyage à Calgary, puis Vancouver, l'an dernier. «J'avais trouvé ça dur de ne pas être là, de ne pas vivre l'expérience avec les gars», avoue-t-il, 12 mois plus tard. «C'est sûr qu'il va y avoir un petit stress avant la game, je vais être pas mal crinqué. J'ai hâte à samedi», lance l'athlète de 5'9'' et 185 livres.

«Une composante surprenante»

À eux deux, Boutin (57 en saison, 10 en séries) et Normand (25, 4) ont réalisé 35 % (96/275) des jeux destinés aux porteurs du Rouge et Or cette année. Un peu moins de 25 % (14/57) en ronde éliminatoire. Bourassa avait été le plus utilisé jusqu'ici en séries avec 51 % (29/57). Lochard est premier au total avec 44 % (121/275).

«Je ne pense pas qu'on perd au change avec Maxime», affirme le cerveau responsable de l'attaque du Rouge et Or, Justin Ethier. «Et avec Christophe», qu'Ethier décrit comme un Samuel Fournier en plus rapide, «ça amène une composante surprenante». Il mesure 6'2'' et pèse 240 livres.

«Pascal est sur l'équipe d'étoiles [du Québec], c'est sûr que c'est une grosse perte. Mais je suis sûr qu'on est capables de faire le travail. On n'a pas l'intention d'abandonner le jeu au sol», prévient le coordonnateur offensif.

Le tout aussi dans l'optique plus large que le Rouge et Or projette de transformer Lochard en centre-arrière, l'an prochain, question de lui ouvrir les portes d'une carrière professionnelle.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer