Le Drakkar a bien capté le message

D'Artagnan Joly a compté à 19:33 de la...

Agrandir

D'Artagnan Joly a compté à 19:33 de la troisième période.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Martin Bernard le répète depuis le début de la saison : il est important de se battre durant 60 minutes, quel que soit le pointage. Samedi, ses joueurs ont bien saisi le message. Ils ont créé l'égalité avec moins de 30 secondes à faire au match avant d'arracher un gain de 2-1, en prolongation, face aux meneurs du circuit, l'Armada de Blainville-Boisbriand.

L'expression «se sauver avec la victoire» n'aurait pas été correcte pour décrire ce gain de Baie-Comeau, car les hommes de Bernard avaient tout accompli dans cette rencontre, sauf marquer, ce que D'Artagnan Joly (3e) a finalement fait à 19:33 de la troisième période. 

Les Nord-Côtiers ont dominé 38-22 au chapitre des tirs et ils se seraient fait voler s'ils n'étaient pas parvenus à se rendre en prolongation dans ce match où l'avantage sur papier ne voulait absolument rien dire. Francis Leclerc a été très solide devant la cage des siens, volant au moins deux buts à Ivan Chekhovich.

«L'importance de travailler durant 60 minutes, on en a eu le meilleur exemple possible ce soir et c'est bon sur la confiance», a souligné le pilote du Drakkar. «On s'est concentrés sur le processus et non sur le résultat, même après le but de l'Armada, on est restés calmes, on a poussé jusqu'à la fin et ça nous a rapporté.»

Premier gain au domicile de l'Armada

Ce gain était le premier du Drakkar en saison régulière au domicile de l'Armada depuis l'arrivée de cette équipe dans la LHJMQ. «Sur la route, c'était sûrement notre meilleur match de la saison», a noté Bernard. «Défensivement, on a été solides et on n'a presque pas accordé de surnombres. Vraiment, je lève mon chapeau aux gars.»

Vincent Deslauriers (12e ) a procuré cette victoire tout à fait méritée au Drakkar en marquant dès la 44e seconde de la prolongation. Simon Chevrier a monté le disque sur la séquence et son tir a tout juste raté le filet, mais le rebond de la bande est revenu sur le bâton de Deslauriers, qui n'a pas raté sa chance. Alexandre Alain a été le seul à déjouer Antoine Samuel, à 6:10 du deuxième engagement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer