Le Drakkar survit à un faux départ

«Apprendre à jouer avec l'avance, à gérer une... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«Apprendre à jouer avec l'avance, à gérer une avance, ça fait partie de l'apprentissage», a fait valoir le pilote Martin Bernard. «On aurait pu être nerveux, mais non, on a plutôt bien fait.»

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar a fait fi d'un mauvais départ pour récolter sa sixième victoire de la campagne, un triomphe de 3-2 aux dépens des Screaming Eagles du Cap-Breton, qui avaient justement disposé du Drakkar à leur domicile samedi dernier.

Après une première un peu boiteuse, le Drakkar a disputé un solide second engagement qui lui a permis de renverser la vapeur et de prendre les devants. Et surtout, il a su protéger une avance durant plus de 25 minutes. «Apprendre à jouer avec l'avance, à gérer une avance, ça fait partie de l'apprentissage», a fait valoir le pilote Martin Bernard. «On aurait pu être nerveux, mais non, on a plutôt bien fait.»

Quant au faux départ, l'entraîneur-chef l'attribue à la nervosité. «Tout le monde était un peu énervé en première, les joueurs et les entraîneurs. À partir du moment où on s'est tous recentrés sur les tâches à faire, les choses ont changé.»

Lavoie transformé

L'honneur d'enfiler le but gagnant, à 14:01 de la deuxième, est revenu à Vincent Lavoie, un joueur complètement transformé depuis sa récente période de réflexion. L'attaquant a enfilé son deuxième but en deux matchs, lui qui avait été blanchi à ses 11 sorties précédentes. «C'est bon pour l'équipe et c'est bon pour sa confiance», a fait valoir Bernard, heureux de constater que la réflexion de Lavoie ait conduit à ce scénario. «Vincent, c'est un patineur qui a un bon lancer et, en fin de semaine, ça s'est résulté en deux buts.»

Les Eagles ont ouvert le pointage en toute fin de première par l'entremise de Peyton Hoyt. À mi-chemin de la deuxième, Éric Léger, qui revenait au jeu après sa suspension de sept rencontres, y est allé d'un tir parfait en provenance d'un angle restreint pour créer l'égalité.

Après ce but, les deux gardiens ont connu une petite faiblesse. Antoine Samuel, autrement brillant le reste de la rencontre, a fait cadeau à Anthony Bourret de son premier but en carrière, un tir que le cerbère aurait dû gober. Vingt-et-une secondes plus tard, au tour de Kevin Mandolese d'être généreux sur le but de Jordan Martel (7e). Marc-André Dumont, le pilote des visiteurs, a réagi en expédiant Kyle Jessiman devant la cage des siens.

Par ailleurs, le Drakkar a annoncé l'acquisition du gardien Trevor Martin, en provenance de la Ligue junior de l'Ouest. L'équipe se retrouve donc avec quatre joueurs de 20 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer