Le Drakkar coulé dès le départ par les Voltigeurs

À mi-chemin de l'engagement, les Voltigeurs ont enchaîné... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

À mi-chemin de l'engagement, les Voltigeurs ont enchaîné avec trois buts en moins de quatre minutes, chassant le gardien Antoine Samuel (photo) de la rencontre après seulement 14:37 de jeu et 13 lancers.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar de Baie-Comeau n'a pas un alignement qui lui permet de s'en sauver même s'il démarre le match en retard. Il en a payé chèrement le prix, lundi, à Drummondville, accordant quatre buts au premier engagement, dans un revers de 6-2 devant les Voltigeurs.

Submergé dès que la rondelle est tombée sur la glace, le Drakkar a cédé une première fois à la 50e seconde de jeu. À mi-chemin de l'engagement, les locaux ont enchaîné avec trois buts en moins de quatre minutes, chassant le gardien Antoine Samuel de la rencontre après seulement 14 :37 de jeu et 13 lancers.

«Nos niveaux de concentration et d'intensité n'étaient définitivement pas adéquats en début de match», a déclaré l'entraîneur-chef Martin Bernard. «Et le reste fut en montagnes russes. En fin de première et en début de deuxième, on s'est créé un momentum, mais les punitions sont venues nous stopper. En troisième, on avait challengé les gars sur certains détails. Ç'a bien été pour certains points, moins bien pour d'autres.»

Rappelant que ce genre de prestation est le lot des jeunes formations, Bernard a cependant fait valoir que «le niveau d'engagement et d'intensité n'est pas lié au niveau de talent». Lors de ce périple de trois matchs en quatre soirs qui a pris fin, lundi, le pilote du Drakkar a parfois vu l'intensité qu'il recherche, mais pas durant 60 minutes. «On va conserver le bon qu'on a vu et mettre le reste à la poubelle», a-t-il imagé.

Le Russe Pavel Koltygin a lancé les hostilités dès la minute initiale avec son premier but en carrière dans la LHJMQ. Il est revenu à la charge plus tard dans cet engagement, après les filets de Matthew Newbury - lui aussi un premier en carrière - et de Mathieu Sévigny. Avant le son de la sirène, le Drakkar a cassé la glace par l'entremise d'Ivan Chekhovich, à quatre contre quatre. À l'instar de Newbury et de son compatriote Koltygin, Chekhovich touchait aussi la cible pour la première fois de sa carrière junior.

Taylor solide en relève

Appelé à la rescousse de Samuel, Bo Taylor a été solide devant le but du Drakkar. Mis à l'épreuve 21 fois, il a cédé devant Joey Ratelle et Marc-Olivier Duquette. L'arrivée de Taylor a fouetté ses coéquipiers, qui en avaient plein leurs bottes durant les 15 premières minutes.

«J'avais déjà pris mon temps d'arrêt. Il me restait à changer de gardien», a expliqué Bernard, qui cherchait alors à faire tourner le vent par tous les moyens.

Yan Aucoin (1er) a été le seul autre Drakkar à tromper la vigilance du gardien recrue des Voltigeurs, Olivier Rodrigue, auteur de 23 arrêts.

Notes...

Petit moment de frayeur pour le Drakkar en troisième lorsque Shawn Élément s'est tordu de douleur après avoir été atteint à un genou par un tir de Duquette. La recrue est toutefois revenue au jeu quelques instants plus tard... Le Drakkar recevra les Tigres de Victoriaville vendredi et samedi au Centre Henry-Leonard.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer