Le Drakkar méritait plus qu'un point

Christopher Benoit félicite Justin Doucet, qui a eu... (Collaboration spéciale Gérald Poirier)

Agrandir

Christopher Benoit félicite Justin Doucet, qui a eu l'honneur de marquer le premier et seul but du Drakkar en deux matchs cette saison.

Collaboration spéciale Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(BAIE-COMEAU) Le Drakkar aurait bien mérité un meilleur sort samedi au Centre Henry-Leonard, mais il a néanmoins subi un second échec consécutif face à l'Océanic de Rimouski, s'inclinant cette fois 2-1 en fusillade.

Le Drakkar s'est vaillamment battu pour récolter plus qu'un point dans ce duel serré. Il est même parvenu à écouler les quatre dernières minutes de la prolongation même s'il jouait à court d'un homme en raison d'une pénalité pour bâton élevé à D'Artagnan Joly. La foule de 1545 spectateurs a d'ailleurs souligné son appréciation de l'effort. La fusillade allait toutefois pencher en faveur des visiteurs.

Les locaux ont continué à éprouver des difficultés avec l'avantage d'un homme, ne marquant aucun but en six occasions. Depuis le début de la saison, les hommes de Martin Bernard sont 0 en 14 à ce chapitre. Ils ont toutefois nettement mieux fait en désavantage numérique, cédant une seule fois en 10 infériorités. Le gardien Bo Taylor a également mieux paru que la veille.

«On a encore bien des choses à travailler, mais les choses les plus importantes, ce sont l'intensité et l'éthique de travail et on l'a démontré aujourd'hui», a déclaré l'entraîneur-chef du Drakkar. «Ce sont des choses qu'on a mises en place au camp d'entraînement et ça commence à être assimilé.»

Quant à son vis-à-vis Serge Beausoleil, il ne pouvait que se réjouir d'un second gain en autant de sorties sur la route. «Personne de notre côté ne s'attendait à un match facile et j'ai senti que les gars étaient prêts à jouer. On n'a pas capitalisé comme la veille sur nos jeux de puissance, mais Baie-Comeau a bloqué beaucoup de tirs. [Gabriel] Morency a aussi bien fait en n'accordant qu'un seul but dans sa fin de semaine.»

Manque de fini

Question de ne pas tirer de l'arrière rapidement comme la veille, le Drakkar a bien tenté d'ouvrir le pointage en mettant la pression en territoire ennemi en début de match, mais il a manqué de fini autour de Morency, qui a eu à se distinguer à quelques reprises. De l'autre côté, les visiteurs se sont montrés moins opportunistes que la veille à l'attaque.

Les valeureux partisans du Drakkar ont dû patienter durant exactement 95 minutes de jeu pour voir le premier but de leurs préférés cette saison. Ce filet, loin d'être un chef-d'oeuvre, a été l'affaire de Justin Doucet, avec cinq minutes à jouer en deuxième. L'attaquant format géant a profité d'une bévue de Morency, qui a perdu le disque alors qu'il se trouvait à ses pieds, pour briser la glace et enfin permettre aux fans de célébrer.

Rimouski a créé l'égalité après seulement neuf secondes de jeu au troisième tiers par l'entremise de Carson MacKinnon, qui a trompé Taylor d'un tir haut de l'enclave.

NOTES : Pour pallier l'absence d'Alexandre Lagacé, blessé lors de la rencontre de vendredi, l'Océanic avait rappelé le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo (Laval-Montréal midget AAA), choix de cinquième ronde de l'équipe au dernier repêchage...Ivan Chekhovich, lui aussi blessé vendredi, manquait à l'appel du côté du Drakkar.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer