Première soirée difficile pour le Drakkar

Les gardiens Alexandre Lagacé (34) et Gabriel Morency,... (Collaboration spéciale Gérald Poirier)

Agrandir

Les gardiens Alexandre Lagacé (34) et Gabriel Morency, qui est venu en relève de son coéquipier blessé, ont combiné leurs efforts pour obtenir un jeu blanc lors de la victoire de l'Océanic de Rimouski, 5-0, contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Collaboration spéciale Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>

(BAIE-COMEAU) On l'a dit qu'il y aurait encore quelques soirées difficiles pour le Drakkar en 2016-2017. Le premier match de la saison, qui inaugurait la 20de l'équipe, a été une de celles-là, Baie-Comeau s'inclinant 5-0 devant l'Océanic de Rimouski.

Le Drakkar avait vraiment l'air d'une équipe qui démarrait sa campagne, avec un manque de cohésion évident, facilitant ainsi grandement la tâche à l'adversaire, qui n'a eu besoin que de 22 tirs pour enfiler ses cinq buts. Les unités spéciales ont joué un rôle crucial dans le résultat, Rimouski marquant trois fois en quatre tentatives tout en blanchissant Baie-Comeau à huit reprises en infériorité numérique.

«Si tu veux gagner, il faut gagner la bataille des unités spéciales», a fait valoir l'entraîneur-chef Martin Bernard, qui en était à son premier match à la barre du Drakkar. «On a eu des chances, mais on a manqué de présence autour du filet. On a aussi bien circulé la rondelle et il y a quand même du positif à tirer de ça.»

En frappant deux fois en l'espace de 27 secondes à l'engagement initial, les visiteurs ont pris rapidement l'ascendant sur la rencontre. Tyler Bolland a ouvert le pointage à 4:26, et Artem Maltsev (sur un tir involontairement dévié par Samuel Thibault) a tout de suite enchaîné face à Bo Taylor, qui a cédé trois fois sur 10 tirs.

«Quand on accorde des buts en rafale, c'est sûr que ça a un impact sur le match, mais on n'a pas baissé les bras. On avait un niveau d'énergie adéquat en troisième», a ajouté Bernard, qui a invité Taylor à se concentrer sur le match de samedi après-midi entre les deux mêmes clubs. C'est le jeune Xavier Bolduc, rappelé des Commandeurs de Lévis durant l'absence d'Antoine Samuel, qui a pris la relève.

Lagacé blessé

Du côté de l'Océanic, une mauvaise nouvelle accompagnait cette première victoire de la campagne. Le gardien Alexandre Lagacé s'est blessé durant le premier vingt. Le patron hockey des Rimouskois, Serge Beausoleil, ignorait la gravité de la blessure à son cerbère numéro un, «mais c'est assez sérieux pour qu'on fasse venir un autre gardien», a-t-il lancé.

Lagacé, auteur de 15 arrêts, a partagé son blanchissage avec Gabriel Morency, qui a stoppé 16 tirs en deux périodes. Nullement ébranlé par l'arrivée dans le match de la recrue Morency, l'Océanic a rajouté un troisième but dès le début de l'engagement médian, le premier en carrière de Louis-Philippe Denis. Bernard a alors rappelé Taylor au banc pour déléguer Bolduc, qui a fait face à 12 rondelles et qui a cédé devant Dylan Montcalm et Denis Mikhnin en deuxième.

«On a quand même fait montre d'opportunisme en deuxième avec trois chances de marquer et trois buts. C'est un peu là que ça s'est joué parce qu'à 2-0, ça aurait pu virer de bord», a souligné Beausoleil. «Mais le Drakkar n'a pas lâché en troisième et on a visité le cachot un peu trop à mon goût.»

Personne n'a marqué en troisième, pas même Vincent Deslauriers, aisément stoppé par Morency sur un lancer de pénalité qui devait être accordé à Ivan Chekhovich. Blessé sur la séquence, le Russe n'a pu s'exécuter.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer