Gatineau torpille Baie-Comeau avec 6 buts en deuxième

Antoine Samuel a cédé à sept reprises sur... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Antoine Samuel a cédé à sept reprises sur 39 tirs des Olympiques.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) La séquence de trois matchs à domicile avec au moins un point du Drakkar a pris fin de façon sans équivoque, mercredi à Baie-Comeau. Grâce à une poussée de six buts à l'engagement médian, les Olympiques de Gatineau ont récolté un gain de 7-2.

Secoué en première tout en résistant tant bien que mal aux vagues, le Drakkar a sérieusement pris l'eau en deuxième. Ça allait pas mal vite au goût des locaux, qui ont affronté une formation qui a amassé une 20e victoire sur la route cette saison. Malgré ce résultat, Antoine Samuel a passé tout le duel devant la cage des siens et sans lui, les choses auraient pu être pires. Le tableau des tirs indique 39-13 pour les visiteurs.

«On a fait plein de revirements, on a donné la rondelle à l'adversaire. On dirait qu'on avait peur de jouer. Il ne faut pas avoir peur, même si l'autre équipe a plus de talent», a lancé le directeur général Steve Ahern. L'entraîneur-chef par intérim, à son cinquième match derrière le banc, a comparé les Olympiques à son Drakkar des dernières saisons. «Ils ont de gros bonshommes qui travaillent fort et qui sont rodés pour les séries.»

Yan Pavel Laplante et Alexandre Carrier ont inscrit des doublés pour les vainqueurs. L'imposant Russe Yakov Trenin (trois passes) a aussi fait sa part. Vitalii Abramov, Chiwetin Blacksmith et Alex Breton ont également marqué pour les Olympiques.

Au premier vingt, le Drakkar en a eu plein les bras dans son territoire. Ils n'ont d'ailleurs guère inquiété Mathieu Bellemare, qui n'a affronté que deux tirs. En deuxième période, le courageux Jamey Lauzon, l'autre marqueur du Drakkar, a jeté les gants face à Yan Pavel Laplante afin de fouetter ses coéquipiers. Le vétéran des Olympiques lui a toutefois administré une leçon de boxe.

Ahern avait laissé de côté Maximilian Glaessl et Jacob Garon-Landry pour avoir contrevenu à des règlements internes. Il a ainsi donné un premier match à Zachary St-Surin, choix de neuvième ronde de l'équipe au dernier repêchage.

«On a dit que d'ici la fin de l'année, on essayait nos jeunes et St-Surin a quand même bien fait», a déclaré Ahern. «C'est un gars qui est quand même robuste [92 minutes de pénalité en 38 matchs cette saison avec St-Eustache, dans le midget AAA] et c'est intéressant pour l'an prochain.»

Les partisans du Drakkar n'ont pu renouer avec Nicolas Meloche et saluer Gabryel Paquin-Boudreau pour une dernière fois. Tous deux blessés légèrement, ils sont demeurés à Gatineau. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer