Rouyn-Noranda 5/Baie-Comeau 4: nouveau visage du Drakkar

Jordan Martel a marqué le troisième but du... (Courtoisie, Denis Thibault)

Agrandir

Jordan Martel a marqué le troisième but du Drakkar, mardi.

Courtoisie, Denis Thibault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar de Baie-Comeau a démontré plus d'ardeur au travail, mardi soir, et surtout plus d'opportunisme, comblant un écart de deux buts avec huit minutes à faire face aux meneurs du classement général de la LHJMQ, les Huskies de Rouyn-Noranda, qui l'ont finalement emporté 5-4 en fusillade.

Jordan Martel et Samuel Thibault, avec 1:20 à écouler au tableau, ont fait bondir les 2030 spectateurs réunis au Centre Henry-Leonard, ravis de voir leurs favoris se battre jusqu'au bout. La fusillade allait toutefois faire pencher la balance du côté des Huskies, qui ont ainsi prolongé à 12 la série de revers du Drakkar.

«Les gars se sont parlés (après le congédiement de Marco Pietroniro) et ils semblent avoir compris qu'ils sont capables de travailler en équipe. C'est ce qu'on a vu ce soir», a lancé le directeur général Steve Ahern, à son premier match derrière le banc par intérim. «Les gars n'ont pas abandonné malgré les pénalités, dont certaines étaient douteuses.»

Contre les puissants Huskies, le Drakkar se devait de rester sur la glace, mais il a accordé neuf supériorités numériques aux visiteurs, qui en ont profité pour enfiler leurs quatre buts en temps régulier. Les Abitibiens ont aussi blanchi le Drakkar lors des cinq occasions où il a pu déployer son jeu de puissance.

«On a beaucoup pratiqué les unités spéciales récemment, et ça a fait la différence», a déclaré l'entraîneur adjoint des Huskies, Joey Perricone, son patron Gilles Bouchard étant occupé avec des parents de joueurs après la rencontre. «Mais on n'est pas très content de la façon dont on a joué. Le point positif, c'est qu'on a gagné. On était venus ici pour les deux points et on repart avec», a-t-il ajouté.

Selon Ahern, les joueurs du Drakkar étaient fiers de leur performance après ce duel, inégal sur papier, mais serré dans les faits. «On va vendre à notre futur entraîneur-chef qu'il y a ici des joueurs qui travaillent fort», a-t-il fait valoir.

Premiers au tableau

Le Drakkar a ouvert le pointage en première, à quatre contre quatre. Insistant devant le filet de Chase Marchand, Mikael Sabourin est parvenu à pousser tout juste la rondelle derrière le cerbère des Huskies pour marquer son premier but en carrière. Rouyn-Noranda, qui n'avait que 18 joueurs en uniforme en incluant les deux gardiens, a créé l'égalité à la 15e minute par l'entremise de Timo Meier.

Les pénalités ont continué de faire mal au Drakkar en deuxième, les Huskies marquant deux fois en autant d'occasions pour prendre les devants. Anthony-John Greer et Gabriel Fontaine ont alors touché la cible. Entre ces deux filets, Vincent Deslauriers avait créé l'égalité, déviant habilement le lancer de Vincent Lavoie.

NOTES : Jean-Christophe Beaudin a enfilé l'autre but des Huskies... Francis Perron a été le seul à toucher la cible en fusillade... Antoine Samuel est le représentant du Drakkar pour l'obtention du trophée Marcel-Robert, qui récompense le joueur-étudiant de l'année dans la LHJMQ.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer