La série noire du Drakkar s'éternise

Claude Bouchard dirigeait son premier match avec les Cataractes... (Le Nouvelliste, Sylvain Mayer)

Agrandir

Claude Bouchard dirigeait son premier match avec les Cataractes vendredi.

Le Nouvelliste, Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) La série de revers consécutifs du Drakkar n'en finit plus de s'éterniser. Elle est maintenant de 10, avec la défaite de 4-1 que les troupiers de Marco Pietroniro ont encaissée vendredi face aux Cataractes de Shawinigan.

Les visiteurs n'ont pas eu à sortir tout leur talent et leur sueur pour l'emporter. Ils ont simplement attendu les avantages numériques pour envoyer le Drakkar par le fond. Les hommes de Claude Bouchard, qui dirigeait son premier match avec les Cats, ont marqué quatre fois en neuf occasions avec un joueur en plus.

«Ça a l'air d'être dur à comprendre de se tenir loin du banc des punitions», a lancé Pietroniro en point de presse. «Il y a eu quelques gestes égoïstes. On a aussi donné trop de lancers en première, mais Antoine [Samuel] nous a donné la chance de rester dans le match. À cinq contre cinq, c'est l'un des rares matchs où on n'est pas dans le moins. C'est un point positif.»

Plus que déçu du rendement de certains vétérans, Pietroniro est passé à l'acte avant le match en expédiant ses deux joueurs de 20 ans, Fabrizio Ricci et Mathieu Desautels, dans les gradins. «Ils sont capables de nous en donner plus et de suivre les consignes comme tout le monde. Ils devraient en fait montrer la direction à suivre aux plus jeunes. On a eu une bonne discussion et je pense qu'ils ont saisi le message.»

Un 7 sur 10 pour les Cats

«Honnêtement, je suis content de notre effort et dans les circonstances, pour un premier match, on se donne 7 sur 10. J'ai moins aimé notre façon de jouer dans notre zone et notre indiscipline en troisième», a souligné Bouchard, qui faisait un retour au Centre Henry-Leonard. Avec le Drakkar, il a participé à la finale du circuit en 2014 comme adjoint d'Éric Veilleux. 

Déjà que son attaque est démunie, voilà que le Drakkar devra se passer de Matt Jones pour le reste de la saison, lui qui a aggravé une blessure au poignet. Avec les absences de Ricci et Jones, les 12 joueurs d'avant dans l'alignement du Drakkar vendredi totalisaient 43 buts, soit moins d'un par match. Voilà qui en dit long sur l'offensive en panne des Nord-Côtiers, qui n'ont pris qu'un seul lancer sur la cage adverse en première.

Nicholas Welsh, Brandon Gignac  Alexis D'Aoust et Anthony Beauvillier ont marqué pour les vainqueurs. Matteo Pietroniro a sauvé l'honneur des siens en trompant Mikkhail Denisov, qui n'a affronté que 19 lancers dans toute sa soirée.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer