Tigres 5/Drakkar 3: rien n'a changé au Centre Henry-Leonard

Alexandre Goulet des Tigres de Victoriaville a ouvert... (Photo Caroline Grégoire, Le Soleil)

Agrandir

Alexandre Goulet des Tigres de Victoriaville a ouvert le pointage dès la 22e seconde de la deuxième période.

Photo Caroline Grégoire, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) L'histoire se répète pour le Drakkar, victime d'un neuvième revers consécutif, mercredi. Les Tigres de Victoriaville l'ont emporté 5-3 pour ce premier match au Centre Henry-Leonard depuis le 23 janvier.

Comme il le fait un peu trop souvent, le Drakkar a laissé l'adversaire se forger une avance insurmontable. Les visiteurs ont donc réglé le match avec une poussée de quatre buts à l'engagement médian, dont trois dans les cinq premières minutes. Ils en ont ajouté un cinquième en troisième période.

«Les cinq premières minutes de la deuxième période, c'était inacceptable», a déclaré l'entraîneur-chef Marco Pietroniro. «J'ai ensuite pris mon temps d'arrêt, qui n'a pas eu d'effet immédiat, et on a finalement eu une meilleure exécution en fin de période. En troisième, certains joueurs se sont levés. Je vais réserver mes commentaires, mais c'est très frustrant, ce passage à vide.»

Avec l'offensive anémique du Drakkar, qui n'a marqué que 105 buts en 53 rencontres jusqu'ici cette saison, on pouvait croire que la priorité de cinq buts des Tigres était largement suffisante. Toutefois, les locaux se sont enfin manifestés offensivement en troisième avec trois filets, dont deux inscrits en supériorité numérique. Malheureusement, le Drakkar était quasi invisible en attaque lors des 40 premières minutes de jeu.

En dents de scie

Ce genre de performance en dents de scie, qui revient un peu trop souvent, laisse penser à Pietroniro que certains de ses troupiers, surtout des vétérans, n'y mettent pas tout l'effort nécessaire. «Il y en a qui veulent que ça aille mieux et d'autres qui prennent les moyens pour que ça aille mieux. Il faut montrer à l'autre équipe que les deux points ne seront pas donnés, mais la volonté de tous ne semble pas toujours au rendez-vous.»

Après un premier vingt sans but, Alexandre Goulet a ouvert le pointage dès la 22e seconde de la deuxième période. Trente-huit secondes plus tard, Félix Lauzon a bondi sur le retour du tir de Daniel Krenzelok pour doubler la priorité des Tigres. Carl Marois, sur une superbe passe de Lauzon, et Maxime Comtois ont aussi déjoué Antoine Samuel.

Pascal Laberge a fait 5-0 en début de troisième et les 1541 spectateurs du Centre Henry-Leonard n'en menaient pas large. Matt Jones, avec ses 16e et 17e buts de la campagne, et Raphaël Santerre (8e) ont cependant un peu corsé la fin de la rencontre.

Le gardien des visiteurs, James Povall, a dû faire quelques beaux arrêts en fin de match pour empêcher le Drakkar de resserrer encore plus la marque.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer