Le Drakkar «coulé par les mêmes niaiseries»

«Il ne faut pas se décourager et voir... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Il ne faut pas se décourager et voir le positif de ce match», a commenté Marco Pietroniro.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar a été dans le coup durant 55 minutes, samedi à Saint-Jean, mais son ardeur ne l'a pas empêché de subir un huitième revers consécutif, une défaite de 5-1 devant les Sea Dogs.

Pour conclure ce périple de trois matchs en quatre soirs dans les Maritimes, les hommes de Marco Pietroniro ont disputé leur meilleure rencontre. Le pointage était de 2-1 en fin de troisième et Antoine Samuel était solide. À 6:33 de cet engagement, Matt Jones (15e) avait réduit l'écart, après le bel échec-avant de Fabrizio Ricci, et tous les espoirs étaient permis.

Toutefois, Samuel Thibault a écopé d'une pénalité stupide et deux secondes après la fin de celle-ci, à 15:13, Adam Marsh a enfilé son second de la soirée pour conforter l'avance des siens et régler le sort des visiteurs. «On était vraiment dans le match, on venait de faire 2-1 et tout était possible, mais on a encore été coulé par les mêmes niaiseries», a lancé un Pietroniro un peu déçu de la tournure des événements. «J'aimerais mieux que ce soit les recrues qui les fassent, ces niaiseries, mais ce sont les vétérans.»

Après le second de Marsh, Mathieu Joseph a brisé les reins des visiteurs en touchant la cible en désavantage numérique. Abattu, le Drakkar a concédé le cinquième but 29 secondes plus tard, celui de Sam Povorozniouk.

Troisième match en quatre jours

«Il ne faut pas se décourager et voir le positif de ce match», a ajouté Pietroniro. «Même si c'était notre troisième match en quatre jours, c'est le match où on a le mieux exécuté. On est restés dedans pratiquement jusqu'au bout.»

Les Sea Dogs ont été seuls à s'inscrire au pointage en première, où le Drakkar a encore une fois bien paru. Marsh est revenu de derrière le filet sans coup férir pour battre Samuel entre les jambières. Sur la séquence, les jeunes défenseurs Yan Aucoin et Mikael Sabourin se sont fait prendre derrière la ligne de but, laissant l'enclave sans surveillance.

Il n'y a pas eu de but en deuxième période, mais elle ne fut pas égale pour autant. Saint-Jean s'est montré insistant devant la cage de Samuel, mais ce dernier a refusé de céder. Il a stoppé 14 rondelles dans cet engagement. Spencer Smallman a marqué l'autre but des Sea Dogs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer