Autre mois, autre raclée pour le Drakkar

Le gardien Bo Taylor a cédé sa place... (Archives Le Droit)

Agrandir

Le gardien Bo Taylor a cédé sa place en milieu de rencontre, après avoir accordé cinq buts sur 17 lancers des Screaming Eagles.

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>

(Baie-Comeau) Après une dizaine de jours de congé forcé, le Drakkar de Baie-Comeau a repris la route pour un autre long voyage, qui l'entraîne cette fois dans les Maritimes. Les hommes de Marco Pietroniro ont entrepris février en subissant une autre correction, un revers de 10-3 face aux Screaming Eagles du Cap Breton.

Le Drakkar était dans le coup en début de match, lui qui a dû reporter ses deux rencontres de la semaine dernière en raison d'un bris électrique au Centre Henry-Leonard et qui n'avait pas joué depuis le 31 janvier en Abitibi. Le premier vingt s'est d'ailleurs terminé 1-1. Les Eagles ont toutefois fondu sur leur proie en deuxième avec une mitraille de sept buts sans riposte, pour la plupart tous des buts faciles.

«Il y en a qui sont en train de me prouver qu'ils sont capables de jouer dans cette ligue et d'autres de me prouver qu'ils ne sont pas capables, a lancé l'entraîneur-chef du Drakkar. Oui, ils ont une meilleure équipe que nous, mais pas pour nous battre 7-0 en une période. Pourtant, la première avait bien fonctionné mais en deuxième, j'ai vu des jeux et je me demande encore d'où ils peuvent venir. Et tu ne peux pas gagner en concédant un but à tous les trois lancers.»

Le Drakkar continue d'en arracher à l'étranger. Il n'a enregistré que deux victoires sur les glaces adverses en 26 sorties cette saison. Depuis sa victoire à Chicoutimi le 12 janvier, le Drakkar a subi six revers sur la route, ne marquant que sept buts au total et en concédant rien de moins que 39.

Les visiteurs avaient entrepris le match du bon pied avec le 14e de Vincent Deslauriers, inscrit à 12 :17, ce qui mettait fin à une séquence de 177 minutes et 20 secondes sans but pour les siens. Massimo Carozza a profité d'une bévue de Maximilian Glaessl pour créer l'égalité deux minutes plus tard, en désavantage numérique.

Le crochet pour Taylor

Au début du second tiers, Bo Taylor a mal paru sur le tir de Dillon Boucher, donnant le signal d'envoi de la boucherie. Phélix Martineau, Loïk Léveillé et Clark Bishop ont ensuite enchaîné pour chasser Taylor de la rencontre. Son successeur, Antoine Samuel, a été rapidement accueilli par le 37e de la saison de Michaël Joly. Pierre-Luc Dubois et Giovanni Fiore ont aussi touché la cible avant le son de la sirène.

Fiore et Evgeny Svechnikov ont marqué pour les locaux en troisième. Jordan Martel (4e) et Jacob Garon-Landry (1er) ont fait de même pour le Drakkar aux dépens de Darryl MacCallum. Ce dernier a affronté 30 tirs, soit curieusement un de plus que le tandem Taylor-Samuel.

NOTES : Le Drakkar n'a pas marqué en huit supériorités numériques. Cap Breton n'a pas eu de succès à sa seule opportunité... Le Drakkar prend maintenant le chemin de Charlottetown afin d'y affronter les Islanders demain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer