Shawinigan 5/Baie-Comeau 2: retour victorieux de Cadorette

Philippe Cadorette a ressenti de gros frissons à... (Collaboration spéciale, Denis Thibault)

Agrandir

Philippe Cadorette a ressenti de gros frissons à son arrivée au Centre Henry-Leonard de Baie-Comeau. Le gardien des Cataractes a stoppé 19 des 21 tirs de ses anciens coéquipiers du Drakkar.

Collaboration spéciale, Denis Thibault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Avec un total de buts marqués deux fois moindre que l'adversaire, le Drakkar pouvait difficilement rivaliser avec les puissants Cataractes de Shawinigan, qui en ont fait juste assez pour procurer un gain de 5-2 à leur gardien Philippe Cadorette pour son retour à Baie-Comeau.

«Ç'a été spécial pour moi lorsque j'ai embarqué pour le réchauffement d'avant-match et lors de la première, mais par la suite, c'est devenu un match ordinaire», a souligné Cado, qui a avoué avoir ressenti ses plus gros frissons quand il est entré au Centre Henry-Leonard.

Cadorette, qui a évolué avec seulement quatre joueurs actuels du Drakkar, n'a pas paniqué après les deux premiers buts de son ex-formation. «Je n'étais pas nerveux, je savais qu'on avait l'offensive pour revenir. Ensuite, on a été plus disciplinés et je n'ai plus eu beaucoup de lancers», a ajouté celui qui a repoussé 19 tirs.

«On leur a donné un bon match, particulièrement en première moitié. Par la suite, leur troisième but nous a vraiment fait mal», a lancé l'entraîneur-chef Marco Pietroniro en parlant du filet qui portait la marque 3-2. «On a travaillé assez fort pour ne pas se faire déclasser.»

Parmi les points positifs, il retenait le travail des ses unités spéciales. Le jeu de puissance a marqué deux fois en trois occasions, alors que le désavantage numérique n'a cédé qu'une fois en six opportunités contre la meilleure attaque à cinq de la ligue.

«On n'a pas fait grand-chose de différent de nos autres jeux de puissance, mais la rondelle a rentré. En fait, on a gardé les choses un peu plus simples que d'habitude et ça a porté fruit. Quant à notre unité en désavantage numérique, elle va très bien depuis la fin de la période des échanges.»

Partie remise pour Samuel

Si Cadorette a pu renouer avec ses anciens partisans l'espace d'un match, Antoine Samuel n'a pour sa part pu retrouver ses ex-coéquipiers, lui qui s'est blessé au bas du corps vendredi contre Rimouski. C'est donc Bo Taylor qui était devant le filet.

Le Drakkar a passé la majeure partie du premier vingt à se défendre, mais il a trouvé le moyen de marquer à deux reprises, les deux fois au tout début de pénalités imposées à Anthony Beauvillier. Fabrizio Ricci (13e) et Mathieu Desautels (4e) ont touché la cible. Entre ces deux buts, Danny Moynihan a enregistré son 30e de la campagne, lui aussi en supériorité numérique, pour inscrire les Cats à la marque.

Dennis Yan et Simon Benoît, avec son premier but en carrière, ont frappé en moins de deux minutes à l'engagement médian pour placer les Cats définitivement en avant. Gabriel Gagné et Alexis D'Aoust ont complété la marque en troisième.

NOTES : Moment inquiétant en fin de troisième lorsque Yan Aucoin a été atteint à la gorge par un tir de Beauvillier. Le défenseur a quitté la glace sur une civière par mesure préventive... Le Drakkar parle d'une absence jusqu'à 14 jours pour Samuel. Le Drakkar avait lâché un coup de fil au Baie-Comois Vincent Bilodeau pour agir comme gardien auxiliaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer