Deux buts inusités profitent à l'Océanic

Alexandre Lagacé a stoppé 27 rondelles pour blanchir... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Alexandre Lagacé a stoppé 27 rondelles pour blanchir le Drakkar 5-0.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Alexandre Lagacé n'avait pas de cadeau à offrir à ses ex-coéquipiers. À son premier départ à Baie-Comeau depuis qu'il a été échangé l'été dernier, le cerbère de l'Océanic de Rimouski a stoppé 27 rondelles pour blanchir le Drakkar 5-0, vendredi

Échangé à Sherbrooke contre un maigre 10e choix au mois d'août, le gardien de 18 ans était animé par un sentiment particulier. «C'est sûr que je voulais démontrer au Drakkar qu'il a fait le mauvais choix en me laissant aller. C'était une bonne source de motivation pour ce match», a souligné Lagacé, auteur de son second blanchissage de la saison. «Je suis vraiment content de ce match et de la façon dont mes coéquipiers ont joué devant moi.»

L'Océanic s'est assuré la victoire en marquant deux buts plutôt inusités à l'engagement médian. Simon Bourque (9e) a inscrit le premier à 16:17, sa remise en zone adverse par la baie vitrée à partir du centre a frappé une tige pour bifurquer vers le but d'Antoine Samuel, qui avait quitté sa cage pour intercepter le disque.

Samuel s'est vraisemblablement blessé sur le premier but en voulant revenir précipitamment devant son filet, mais il est demeuré dans le match. Une minute plus tard, il a laissé passer le faible tir de Dylan Montcalm (17e). Il est alors retourné au banc pour être remplacé par Bo Taylor.

«On était dans le formol lors des deux premières périodes», a lancé l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil. «Mais on a marqué un but chanceux, ça a changé le momentum et par la suite, on a dominé le match. En troisième, c'était important de mieux faire.»

Marco Pietroniro, qui n'avait pas le dernier bulletin de santé de Samuel après le match, parlait du filet chanceux de Bourque comme «un but qui n'est pas le fun à voir, mais c'est arrivé. On a joué deux bonnes premières périodes et on a bien essayé en troisième mais après leur troisième but, ce n'était plus à notre portée.»

Jeu de puissance blanchi

Le pilote du Drakkar a vu son jeu de puissance blanchi en sept tentatives, une statistique qui explique en partie le résultat. «Notre avantage numérique, ce n'est pas l'excellence disons, mais les gars ont quand même bien exécuté les jeux. On a généré des chances de marquer, mais on ne l'a pas mis dedans. Un but dans ces circonstances aurait fait une grosse différence.»

En troisième période, Dufort-Plante et Tyler Bolland ont battu Taylor en l'espace de 32 secondes pour sceller l'issue de ce duel. Raphaël Bastille en a ajouté un cinquième dans la dernière minute de jeu. Samedi, c'est le retour de Philippe Cadorette au Centre Henry-Leonard avec sa nouvelle équipe, les Cataractes de Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer