Le Drakkar encaisse un 16e revers à domicile

«Notre première punition a rapidement fait tourner le... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Notre première punition a rapidement fait tourner le vent de bord», a indiqué Marco Pietroniro.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Les Voltigeurs de Drummondville ont donné pas mal de fil à retordre au Drakkar, qui a connu sa part de difficultés dans un revers de 4-1, un 16e à domicile dans cette longue saison.

Les locaux ont concédé plusieurs chances de marquer au premier et au dernier engagements. Heureusement pour eux, leur gardien Antoine Samuel était en grande forme, lui qui a peu à se reprocher dans ce revers. «Je ne pense pas qu'on a mal amorcé le match, mais notre première punition a rapidement fait tourner le vent de bord», a indiqué l'entraîneur-chef Marco Pietroniro. «Et nos sorties de zone n'ont pas encore été très bonnes.»

Parmi ceux qui ont connu une soirée laborieuse, plusieurs ont relevé les noms de Mathieu Desautels et Samuel Thibault. Les deux vétérans ont quelques bévues à leur actif, Thibault ajoutant une mauvaise pénalité à son bilan. Pietroniro ne partageait toutefois pas cette analyse.

«Samuel joue du gros hockey pour nous. Je ne commenterai pas sur sa punition, je vais garder ça pour moi, mais il a été sur la glace contre leur premier trio, qui n'a pas amassé de point. Quant à Mathieu, il nous apporte de l'offensive et on sait qu'en contrepartie, il apporte un risque en défensive et on vit avec. Je ne crois pas que c'est de leur faute si on a perdu ce match.»

Deux premiers buts de Poirier dans la LHJMQ

Samuel a eu fort à faire en première période. Même s'il n'a reçu que 10 lancers, 7 d'entre eux étaient dangereux. Il ne pouvait toutefois rien sur le but de William Poirier, inscrit à 11:32. La rondelle a été bloquée devant le but et Samuel s'est retrouvé hors position. La recrue des Voltigeurs a cependant dû faire vite pour enregistrer son premier filet en carrière.

Poirier a récidivé en fin de deuxième. Le jeune s'est amené en échec avant pour aisément subtiliser le disque à Desautels et s'échapper devant Samuel, qu'il a trompé d'un tir du revers entre les jambières.

Le Drakkar s'était montré plus menaçant dans ce second engagement, mais il n'a pu tromper la vigilance d'Anthony Dumont-Bouchard, même durant une double supériorité de près de deux minutes. Durant cet avantage, le Drakkar a placé deux hommes derrière la ligne des buts, une stratégie qui n'a pas inquiété les Voltigeurs outre mesure.

«Quand tu as un cinq contre trois, il faut que tu capitalises, mais on n'a pas eu de lancers dangereux. Si on compte, ça change le match», a souligné Pietroniro, qui a souri quand on lui a demandé d'expliquer la stratégie des deux joueurs derrière la ligne des buts. «On a un jeu qui part de derrière le filet, mais ça ne se passe pas comme ça», a-t-il lancé.

Avec son septième de la campagne - son troisième en deux matchs - marqué en avantage numérique, Matteo Pietroniro a inscrit le Drakkar au pointage en début de troisième et redonné espoir aux 1587 spectateurs au Centre Henry-Leonard.  Jérémy Way-Gagnon et Kevin Laliberté ont toutefois répliqué pour sceller l'issue du match.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer