Drakkar: message d'espoir malgré la défaite

Le Gatinois D'Artagnan Joly appartient maintenant au Drakkar... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le Gatinois D'Artagnan Joly appartient maintenant au Drakkar de Baie-Comeau et a été le seul Drakkar à toucher la cible en fusillade.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Pour cette dernière journée de l'année, les partisans du Drakkar de Baie-Comeau ont reçu un message d'espoir pour l'avenir de l'équipe. En faisant l'acquisition de D'Artagnan Joly, leurs favoris ont mis la main sur un jeune de talent. Ce dernier en a offert un échantillon jeudi dans la défaite des siens 4-3 en fusillade devant les Saguenéens de Chicoutimi, un gain qui prolonge à 12 la série de défaites consécutives du Drakkar.

Joly a terminé la rencontre avec un but, son premier en carrière dans le circuit junior majeur québécois. Il a bénéficié de plusieurs chances mais surtout, il a montré qu'il était le futur offensif de l'équipe et qu'il sait quoi faire lorsqu'il est en possession de la rondelle. Joly a aussi été le seul Drakkar à toucher la cible en fusillade.

«Il va être sans aucun doute un bon joueur dans cette ligue, l'a louangé l'entraîneur-chef Marco Pietroniro. Il a un talent exceptionnel en offensive, il a des nerfs d'acier et il s'est ajusté très rapidement. À 16 ans, il a définitivement sa place dans cette ligue.»

Evgeny Kiselev a bien fait devant le filet du Drakkar, mais il n'a pu récolter son second gain de la campagne. Le Russe a stoppé 32 rondelles, dont 15 au premier engagement. Son vis-à-vis Xavier Potvin, très solide, a essuyé 44 tirs et il mérite bien du crédit, même s'il n'a pas reçu d'étoile.

«C'est sûr que c'est décevant, ça aurait été bien d'avoir enfin une victoire, mais ça fait deux matchs où on s'en va dans la bonne direction», a lancé Pietroniro, qui a vu les siens récolter leur premier point au classement de tout le mois de décembre. «On apporte plus d'énergie.»

Les chances de marquer se sont multipliées en première période, qui s'est conclue 3-2 Drakkar. Les nouveaux venus Joly et Éric Léger ont lancé Baie-Comeau en avant. La recrue de 16 ans a d'abord vu la rondelle atterrir sur son bâton devant un but vide à 3 :12. Léger a suivi une minute plus tard avec son premier dans l'uniforme du Drakkar.

Jake Smith a profité de la première supériorité numérique des siens pour inscrire les Sags à la marque. Fabrizio Ricci a redonné deux filets d'avance aux locaux, mais Smith a de nouveau ramené l'écart à un but.

En deuxième, le Drakkar a carrément pris d'assaut la zone des Saguenéens, qui ont tous remercié leur cerbère au son de la sirène. Le fils de Félix Potvin, qui était d'ailleurs présent au match, a gardé les siens dans la rencontre en stoppant les 19 tirs qu'il a affrontés dans l'engagement médian.

La meilleure chance du Drakkar a été provoquée par Joly qui, au terme d'une belle manoeuvre individuelle, a frappé le poteau d'un tir vif des poignets. Ricci a raté le retour devant un filet ouvert. À l'autre bout, Kiselev n'a vu que quatre lancers.

Avec moins de cinq minutes à faire à la rencontre, Marc-André Gauvreau a créé l'égalité d'un tir frappé qui a ricoché sur le poteau à la droite de Kiselev avant se secouer les cordages. La fusillade allait ensuite trancher en faveur des visiteurs.

Cadorette à Shawinigan

Après la rencontre, le Drakkar a confirmé que le cerbère Philippe Cadorette prenait la direction de Shawinigan. En retour, les Cataractes envoient à Baie-Comeau le gardien de 18 ans Antoine Samuel et un choix de deuxième tour en 2016.

«Ça ne débloquait pas, les discussions pour Cado, et tout à coup, Martin [Mondou, le dg des Cats) m'a appelé à la fin du match pour me dire que ça fonctionnait», a indiqué le directeur général Steve Ahern, qui visait l'équivalent d'un premier choix pour Cado. «On est très content de faire l'acquisition de Samuel. Il veut être gardien numéro un et il aura l'occasion de l'être ici.»

Ahern a également confirmé le départ de Nicolas Leblond. Le fougueux attaquant a été cédé aux Islanders de Charlottetown contre un choix de quatrième ronde en 2017. «C'est dur d'échanger des vétérans, mais Nicolas s'en va rejoindre ses chums (Guillaume) Beaudry et (Alexis) Vanier à Charlottetown», a conclu celui qui assure ne pas avoir encore terminé ses emplettes.

NOTES : Une bonne foule de 2368 personnes étaient de la partie au Centre Henry-Leonard...Le Drakkar aura l'occasion de commencer 2016 d'un meilleur pied qu'il a conclu 2015 en recevant dimanche les Remparts de Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer