Ahern a encore un atout dans sa manche

Nicolas Meloche, le défenseur le plus convoité, a... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Nicolas Meloche, le défenseur le plus convoité, a été cédé à Gatineau en retour de deux choix de première ronde et l'espoir D'Artagnan Joly, frère de l'ex-Océanic Michaël.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) L'an dernier, plusieurs partisans du Drakkar avaient reproché à Steve Ahern de ne pas avoir été assez actif sur le marché des échanges du temps des Fêtes. Le directeur général de la formation nord-côtière ne pourra sûrement pas essuyer ce genre de critiques cette année.

En cette journée d'ouverture officielle de la période de transactions, Ahern a sûrement posé les gestes les plus significatifs, même si tous savent fort bien que la plupart des ententes ont été conclues bien avant la journée de samedi. Le défenseur le plus convoité, Nicolas Meloche, a été cédé à Gatineau en retour de deux choix de première ronde (2017 et 2018) et l'espoir D'Artagnan Joly, frère de l'ex-Océanic Michaël.

«On visait l'équivalent de trois premiers choix pour Nicolas et c'est ce qu'on a obtenu», a signalé le directeur général du Drakkar. «Nicolas ne voulait pas être échangé, même comme sa famille et lui sont d'une grande classe, il a accepté de lever sa clause de non-échange pour le bien-être de l'organisation. Quant à Joly, on va attendre qu'il termine son tournoi midget à Gatineau avant de discuter avec lui à savoir s'il viendra dès maintenant à Baie-Comeau.»

Le gardien Keven Bouchard prend pour sa part le chemin de Moncton, en compagnie d'un choix de quatrième tour en 2017. En retour, les Wildcats ont cédé deux choix de deuxième ronde (2017 et 2018) et l'attaquant de 18 ans Éric Léger. «Plusieurs équipes avaient de l'intérêt pour Keven et l'offre de Moncton était excellente», a souligné Ahern. 

Sept choix de première ronde

Les deux mêmes formations ont récidivé dans un troc envoyant Vaclav Karabacek dans les Maritimes, avec un choix de deuxième ronde en 2016 que le Drakkar avait obtenu d'Acadie-Bathurst dans l'échange des frères Pickard. Contre le Tchèque de 19 ans, Moncton offre son choix de premier tour en 2016. L'échange reste à être entériné par la Fédération tchèque de hockey.

«Oui, on ne fait que s'avancer de cinq ou six rangs au repêchage, mais dans le passé, pour avancer de cinq ou six rangs, c'était le genre de prix à payer. On visait au moins un choix de deuxième ronde pour Karabacek et on a reçu un premier», a fait valoir Ahern, qui se retrouve aujourd'hui avec sept choix de première ronde lors des trois prochains repêchages.

De plus, pour faire de la place dans l'alignement à Karabacek, Moncton devra libérer un Européen, qui sera vraisemblablement Maximilian Glaessl. Comme le Drakkar a le premier droit de parole au ballotage en raison de sa position au classement, il mettra ainsi la main sur le défenseur de 18 ans.

Et Ahern a encore quelques cartes dans sa manche, dont un atout majeur : Philippe Cadorette. Le cerbère de 20 ans fait l'objet de discussions sérieuses et le directeur général du Drakkar devrait en obtenir un bon prix. «Et tous nos joueurs de 19 et de 20 ans sont disponibles», a-t-il rappelé en conclusion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer