Le manque de fini offensif coûte cher au Drakkar

Le Drakkar a miné ses chances de remontée... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le Drakkar a miné ses chances de remontée lorsque Nicolas Leblond et Nicolas Meloche (photo) ont tour à tour écopé de pénalités inutiles de rudesse après le sifflet.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le manque de fini offensif continue de coûter cher au Drakkar, qui a subi un neuvième échec consécutif vendredi, s'inclinant 3-1 devant des Voltigeurs de Drummondville qui n'ont pas excellé, loin de là.

Évidemment, avec cette série de défaites qui s'éternise, la confiance des Nord-Côtiers est affectée et la nervosité prend le dessus. Ce n'est pas une question d'effort, car les locaux en ont déployé plus que l'adversaire et ils ont mieux joué en général, mais rien n'aboutissait.

Vaclav Karabacek, avec cinq minutes à faire au duel, a été le seul à déjouer Anthony Dumont-Bouchard, qui a eu à se distinguer en troisième. Le cerbère des Voltigeurs a stoppé 30 tirs alors que Keven Bouchard a affronté 24 rondelles.

Pénalités inutiles

Le Drakkar a miné ses chances de remontée lorsque Nicolas Leblond et Nicolas Meloche ont tour à tour écopé de pénalités inutiles de rudesse après le sifflet. C'est ce point que retenait particulièrement Marco Pietroniro. «À 3-1 avec deux minutes à jouer, ce n'est pas fini. [Ces punitions], c'est difficile à comprendre et difficile à accepter», a-t-il ragé, prêt à composer avec le manque d'exécution des siens, mais pas le manque de contrôle.

«C'est dur, scorer des buts [43 en 20 matchs]. Tout le monde est ici pour les bonnes raisons, mais c'est l'équipe qu'on a et il ne faut surtout pas lâcher», a ajouté Pietroniro, qui croit que ses hommes ont disputé une bonne rencontre dans l'ensemble. «On a suivi le plan de match. Notre cohésion n'était peut-être pas à la perfection, mais on n'a pas donné grand-chose.»

Kristian Afanasyev, qui a participé à tous les buts des siens, a ouvert le pointage à 16:55, au terme d'une mêlée devant le filet de Bouchard. Les officiels avaient d'abord indiqué qu'il n'y avait pas de but, mais la reprise vidéo a renversé la décision. Kevin Laliberté a creusé l'écart en deuxième. Mathieu Sévigny a inscrit le troisième but des siens, au dernier engagement.

Dans le concert de mauvaises nouvelles pour le Drakkar, ajoutons la perte de Simon Chevrier pour le reste de la saison. L'attaquant sera opéré à l'épaule dans quelques semaines. Mince consolation pour lui, il a reçu avant le match le titre de joueur étudiant du mois d'octobre au niveau collégial au sein de l'équipe.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer