Le Drakkar coulé 12-1

Jonathan Bourcier a connu toute une soirée contre... (Le Quotidien)

Agrandir

Jonathan Bourcier a connu toute une soirée contre le Drakkar, maquant quatre buts en neuf minutes en première période. L'attaquant des Saguenéens a complété sa soirée avec six points.

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Une honte. Voilà comment il faut décrire la désolante performance du Drakkar de Baie-Comeau, qui s'est lamentablement écroulé vendredi 12-1 face aux Saguenéens de Chicoutimi, devant 1808 fidèles réunis au Centre Henry-Leonard.

Les locaux ont pourtant bien amorcé le match, obligeant Julio Billia à réaliser deux solides arrêts de la jambière gauche. Mais par la suite, plus rien. Ils ont encaissé sans réagir huit buts en un peu plus de 11 minutes au premier engagement, 12 au total des 32 premières minutes du match. C'est donc très aisément que les Bleuets ont signé un cinquième gain d'affilée même si, curieusement, ils ont été dominés 42-30 au chapitre des tirs.

Les gardiens Evgeny Kiselev et Keven Bouchard ont été tout aussi pitoyables l'un que l'autre, de sorte que Marco Pietroniro a passé les

40 premières minutes à les changer. Et le Drakkar avait beau être privé de Nicolas Meloche et de Fabrizio Ricci (suspendus) ainsi que de Matt Staples (blessé) pour ce match en rose au profit de la Fondation du cancer du sein, ce genre de performance est inexcusable.

«On ne s'est pas présenté», a lancé un Pietroniro pas très heureux. «On refuse d'avoir la même identité, la même philosophie que cette équipe a toujours eue et c'est inacceptable. On n'avait pas d'identité, pas de caractère et c'est ça que ça donne.»

Kiselev, qui a démarré et terminé la rencontre, a cédé quatre fois sur 17 tirs. Bouchard a été encore plus atroce, lui qui n'a stoppé que 5 des 13 lancers qu'il a affrontés. «Les gardiens ne sont pas seuls là-dedans. On gagne et on perd en équipe. La chose dont il faut prendre soin, c'est notre identité», a répété le pilote.

Jonathan Bourcier s'est amusé dans cette rencontre, marquant quatre fois en l'espace de neuf minutes en première. Il a aussi ajouté deux passes. Gabryel Paquin-Boudreau, Louis-Charles Lemay, Frédéric Allard, Garett Johnson, Antoine Marcoux, Nicolas Roy, Zachary Lavigne et Landon Schiller ont été les autres marqueurs.

Billia a été brillant devant la cage des siens, stoppant 41 tirs. Seul Simon Chevrier (2e) est parvenu à le battre, durant une mêlée devant lui en supériorité numérique, avec moins de trois minutes à faire. Comme si ce n'était pas assez, Chevrier a été expulsé du match avec 47 secondes à faire en raison d'une pénalité majeure pour agresseur. Il devrait accompagner Meloche en tant que joueur suspendu dimanche lors de la revanche entre les deux formations, à Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer