Rimouski 5/Baie-Comeau 3: le Drakkar encore à quai

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Baie-Comeau) En s'inclinant 5-3 face à l'Océanic de Rimouski pour son ouverture locale, le Drakkar de Baie-Comeau est toujours en quête de son premier point au classement après trois rencontres. Les Nord-Côtiers forment la seule équipe de la LHJMQ dans cette situation.

Le Drakkar s'est maintenu à un but d'écart des visiteurs durant la majeure partie du match, mais il n'est jamais parvenu à revenir à égalité avec Rimouski, pourtant généreux à accorder des surnombres. Les occasions ratées ont été nombreuses.

«Ce n'est sûrement pas de la façon qu'on voulait démarrer notre saison locale», a lancé un Marco Pietroniro déçu au terme du match. «Je ne pense pas qu'on soit sorti en première, on s'est battus avec la rondelle. Après la première, on a pu s'ajuster un peu, mais on aurait dû garder les choses plus simples.»

«Il y a aussi trois punitions que je n'ai pas aimées, a enchaîné le pilote. Elles ont fait en sorte qu'on a perdu notre momentum. Mais bon, on sait qu'on a de l'ouvrage à faire», a-t-il philosophé.

Dans l'autre vestiaire, Serge Beausoleil rappelait lui aussi que cette saison est encore bien jeune. «Ce n'était pas toujours droit. On a neuf joueurs de 16 et 17 ans dans l'alignement et à certains moments dans le match, ça a paru, mais on a su résister aux attaques de Baie-Comeau en fin de match. De notre côté, on a été capable de capitaliser en début de match, mais on va devoir faire mieux demain [aujourd'hui] si on veut l'emporter», a souligné l'entraîneur-chef des visiteurs.

L'Océanic a pu marquer deux fois au cours du premier vingt de façon quasi similaire, un de leurs joueurs étant oublié dans l'enclave. Anthony Chapados a ouvert le pointage à 5:17 et Hunter Moreau a enchaîné cinq minutes plus tard, lui aussi fin seul devant Keven Bouchard.

Les visiteurs ont cependant pêché par indiscipline en fin de première, accordant un double avantage numérique au Drakkar. Mathieu Desautels en a profité pour réduire l'écart à un but d'un tir parfait dans la partie supérieure. Les locaux ont eu plusieurs descentes en surnombre, mais ils n'ont pu concrétiser.

Premier but en carrière de Jordan Martel

Seul marqueur en deuxième, Raphaël Bastille a creusé l'écart à deux buts. Guillaume Beaudry a rétréci l'écart en début de troisième, mais Dominic Cormier a enfilé le but de la victoire lorsque son tir de la ligne bleue a dévié sur ce même Beaudry.

Avec son premier en carrière, Jordan Martel a ramené le Drakkar à un but en battant Louis-Philip Guindon 25 secondes après le but de Cormier, mais ce fut trop peu trop tard. François Beauchemin a concrétisé cette victoire de l'Océanic en marquant dans un filet désert.

Le Drakkar aura l'occasion de prendre sa revanche dès cet après-midi, alors que les Rimouskois seront de nouveau au Centre Henry-Leonard.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer