Drakkar de Baie-Comeau: une affaire de caractère

L'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro... (PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, ERICK LABBÉ)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, ERICK LABBÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar de Baie-Comeau amorcera vendredi une 19e saison dans la LHJMQ. Tout le monde se doute que les hommes de Marco Pietroniro ne seront pas une puissance du circuit de hockey junior en 2015-2016, mais lorsque le Drakkar s'inclinera, ce ne sera pas par manque d'efforts.

«Je pense que nos partisans vont avoir droit à une équipe travaillante, avec un bon équilibre entre les recrues et les vétérans», a souligné l'entraîneur-chef des Nord-Côtiers. «Offensivement, ce ne sera pas nécessairement notre point fort, mais j'ai bien hâte de voir ce qu'on pourra faire. Une chose est sûre, on n'attaquera pas à outrance.»

Avec la jeunesse à l'avant (six recrues, dont deux ont joué quelques matchs la saison dernière), Pietroniro osera-t-il réunir Antoine Girard, Jordan Martel et Raphaël Santerre, trois jeunes de 17 ans qui ont très bien paru lors des matchs hors concours? Le pilote a répondu que le stade des expériences n'est pas tout à fait terminé.

«Je compte donner à tous les joueurs le temps de glace qui leur appartient. Je vais donc probablement jouer avec mes lignes jusqu'à temps que je trouve les combinaisons idéales», a-t-il lancé. La principale menace en attaque devrait venir de Vaclav Karabacek, acquis en retour de Valentin Zykov l'an dernier.

En défensive, la situation est tout autre. Six vétérans sont de retour à la ligne bleue. «C'était difficile de percer notre alignement en défensive cette année, c'est vraiment là où on a le plus d'expérience et en plus, contrairement à l'an passé, tout le monde va être sur sa bonne chaise», d'analyser le dirigeant. Nicolas Meloche et le Franco-Ontarien Mathieu Desautels, une belle découverte l'an dernier à 19 ans, sont appelés à être les piliers de cette défensive.

Irremplaçable Cadorette

Devant le but, difficile de succéder à Philippe Cadorette, qui a réécrit le livre des records de l'équipe au cours de son passage à bord du Drakkar. L'organisation s'est toutefois assuré les services du vétéran Keven Bouchard, en provenance de Val-d'Or.

De plus, le directeur général Steve Ahern a déniché un autre joueur qui est passé sous le radar des clubs de la Ligue junior de l'Ontario avec le gardien Evgeny Kiselev, qui évoluait dans le calibre junior B. Même s'il est né en Russie, Kiselev n'est pas considéré comme un joueur européen, car ses parents se sont établis au Canada. «Avec Bouchard et Kiselev, on a un duo en santé», a rigolé Marco Pietroniro en guise de conclusion. «Les deux vont se pousser à avoir de bonnes performances.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer