Équilibre entre recrues et vétérans avec le Drakkar

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) C'est avec un mélange quasi équilibré de vétérans (13) et de recrues (11) que le Drakkar de Baie-Comeau devrait entamer la prochaine saison. L'entraîneur-chef de l'équipe se dit emballé par les éléments qu'il a sous la main, avec des nouveaux venus qui ont délogé des vétérans.

«Je n'avais pas d'idée préconçue au départ sur le nombre de vétérans et de recrues. On y est allé avec les joueurs avec qui on pense qu'on sera meilleurs, a déclaré Marco Pietroniro. On n'a pas encore joué de matchs, mais c'est très intéressant de voir les joueurs qu'on a.»

Comme le veut la loi du junior, des vétérans ont dû quitter le navire, incapables de prendre un rôle différent de celui qu'ils avaient l'année précédente. C'est le cas d'Antoine Pouliot, Jamie Clavet et Nicolas Jones-Gagné.

«Ils n'ont pu améliorer leur sort, a commenté le pilote. Ils se retrouvaient dans la même situation que l'an passé, mais on aurait voulu un upgrade de leur part. Quelquefois, l'âge joue aussi contre le jeune, comme c'est le cas d'Antoine, à 19 ans. [En le libérant], on veut ainsi lui donner l'opportunité d'avoir le rôle qu'il désire dans une autre organisation.»

Cinq joueurs de 17 ans à l'attaque

À l'avant, cinq joueurs de 17 ans se sont taillé un poste. La défensive sera un peu plus expérimentée, mais elle comptera sur le seul joueur de 16 ans de l'équipe, Yan Aucoin, premier choix de l'équipe en 2015 (deuxième ronde). Pietroniro s'est d'ailleurs dit agréablement surpris par le rendement des joueurs de 16 ans durant le camp.

«Les autres groupes d'âge ont produit selon nos attentes, mais les 16 ans ont ressorti du lot», a souligné le pilote. «Ils ont été combatifs, acharnés à l'ouvrage. Quant à Aucoin, ce n'est pas un sprint dans son cas. On a affaire ici à un beau talent, qui comprend bien la game. On va prendre le temps de bien le préparer, mais il sera assurément dans notre alignement.»

Le Drakkar a fait l'acquisition de quelques joueurs ces derniers jours, dont un autre des fils de Pietroniro, Matteo celui-là, en provenance de l'Armada de Blainville-Boisbriand, en retour d'un choix de troisième ronde en 2017. Le directeur général Steve Ahern a également déniché le gardien russe Evgeny Kiselev, qui évoluait dans le calibre junior B en Ontario la saison dernière. Comme ses parents ont déménagé au Canada, Kiselev n'est pas considéré comme un joueur européen.

«Kiselev a montré de très belles choses. D'après ce que j'ai vu jusqu'ici, Steve a fait un coup de maître là-dessus», a lancé Pietroniro au sujet du cerbère natif de Moscou, qui lui sert aussi d'interprète pour parler avec le dernier choix européen du Drakkar, l'attaquant Igor Kabanov.

NOTES : Skylar Strumas a été cédé au Phoenix de Sherbrooke en retour d'un choix de septième ronde en 2016... Philippe Cadorette sera le gardien partant lors de la rencontre hors concours de vendredi contre Rimouski. Ce sera probablement la dernière fois que les amateurs du Centre Henry-Leonard pourront le voir dans l'uniforme du Drakkar.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer