Wildcats 6/Drakkar 5: imbroglio en fusillade

«On m'a dit que les joueurs punis [Stephen... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«On m'a dit que les joueurs punis [Stephen Johnson purgeait aussi une mineure, mais il n'a pas tiré] avaient le droit de lancer en fusillade. C'est la première fois que j'entendais ça», a dit Marco Pietroniro.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Baie-Comeau) Le Drakkar de Baie-Comeau a connu un départ difficile, mais il a su se relever. Il s'est néanmoins ainsi incliné 6-5, en fusillade, face aux Wildcats de Moncton, qui ont comblé un écart de trois buts et qui ont gagné sur ce qui semble fortement être une erreur des arbitres.

Le but gagnant en fusillade a été marqué par Conor Garland, qui purgeait pourtant une pénalité d'inconduite. Selon le règlement 84.4 de la Ligue, un joueur servant une inconduite ne peut participer aux tirs de barrage. «On pense que Garland n'avait pas d'affaire à revenir sur la glace», a lancé le dg Steve Ahern, en furie après ce duel arbitré par Éric Charron et Alexandre Côté.

«On m'a dit que les joueurs punis [Stephen Johnson purgeait aussi une mineure, mais il n'a pas tiré] avaient le droit de lancer en fusillade. C'est la première fois que j'entendais ça», a rajouté Marco Pietroniro, lui aussi dépité par cette drôle de décision, mais fier de ses troupiers. «On a des effectifs réduits, mais on a tout donné. On a montré qu'on peut rivaliser contre n'importe qui.»

Les locaux menaient pourtant 5-2 avec moins de 13 minutes à faire en troisième, en raison notamment des largesses du gardien Jason Rioux. Lors de la fusillade, il a d'ailleurs été remplacé par Alex Dubeau, qui a stoppé les trois tireurs du Drakkar.

«On a un peu squeezé nos bâtons à la fin», a ajouté Pietroniro pour expliquer les 10 dernières minutes. En troisième période, Moncton a pris 21 tirs en direction de Philippe Cadorette, bombardé de 53 rondelles.

Confortable coussin

Zachary Malatesta a été le seul à toucher la cible en première. En deuxième, Vaclav Karabacek (15e), Frédéric Gamelin (11e) et Jérémy Grégoire (14e) ont propulsé les locaux en avant en marquant en moins de six minutes. Jacob Sweeney croyait bien avoir ramené l'écart à un but avant le son de la sirène en marquant avec 33 secondes à faire à l'engagement, mais Jasmin Boutet (10e), avec son premier but en 2015, a redonné une priorité de deux buts aux siens. Il restait 10,1 secondes au tableau.

Avec le 10e de la saison de Simon Desbiens à 7:17 de la troisième, le Drakkar s'était donné un confortable coussin. Toutefois, des buts de Garland, de Matthew Klebanskyj et de Dominic Talbot-Tassi ont expédié les deux équipes faire du temps supplémentaire.

Outre les blessés Nicolas Meloche, Tobie Paquette-Bisson et Dzmitry Ambrozheichik, le Drakkar était aussi privé des services de Guillaume Beaudry, suspendu quatre matchs pour son geste à l'endroit de Laurent Dauphin (Chicoutimi), mardi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer