Les ennuis du Drakkar sur la route se poursuivent

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar continue sa mauvaise séquence sur la route. La défaite de 8-5 encaissée vendredi à Moncton était sa cinquième consécutive à l'étranger.

Ce duel mettait pourtant aux prises deux des meilleurs gardiens du circuit: Philippe Cadorette (Drakkar) et Alex Dubeau (Wildcats). Les hommes masqués ont toutefois connu des soirées difficiles, tout comme le jeu de puissance du Drakkar, blanchi en quatre occasions. À l'inverse, Moncton a fait flèche de tout bois avec l'avantage d'un homme (quatreen six).

«Quand tu marques cinq buts, tu devrais être en mesure de gagner un match, mais on en a donné quatre en désavantage numérique, et c'est beaucoup trop», a lancé Marco Pietroniro, qui ne s'est pas départi de son calme malgré le résultat.

«L'effort était quand même mieux ce soir [vendredi] et quand on a fait 6-5 en troisième, on était en bonne position pour revenir, mais les mauvaises pénalités nous ont encore fait mal.»

Le trio de Conor Garland (deux buts et trois passes), Cameron Askew (2-2) et Ivan Barbashev (0-5) en a fait voir de toutes les couleurs au Drakkar. Les meilleurs pointeurs du côté des perdants ont été Jérémy Grégoire (1-2) et Frédéric Gamelin (0-3).

Défaite d'équipe

Pietroniro refusait de jeter la pierre à Cadorette, même si ce dernier a cédé 12 fois jusqu'ici dans ce voyage. «Cado n'est pas à blâmer pour ce résultat. On gagne et on perd en équipe et ce soir [vendredi], on a perdu en équipe.»

Le premier vingt, qui s'est terminé 4-3 en faveur du Drakkar, a procuré des maux de tête aux cerbères. Du côté du Drakkar, Luca Ciampini a frappé deux fois (26e et 27e), les autres buts étant l'oeuvre de Grégoire (9e) et de Maxime St-Cyr (42e). Askew a aussi signé un doublé pour Moncton, les deux en avantage numérique. L'autre filet a été l'affaire de Will Smith.

Les Chats sauvages ont frappé deux fois en deuxième pour prendre les devants. Garland a d'abord touché la cible avec son premier de la soirée, suivi du meilleur buteur chez les défenseurs, Jacob Sweeney, qui marquait le troisième but des siens en trois avantages numériques.

Matthew Klebanskyj, Kyle Tibbo et Garland ont complété le pointage pour les Wildcats en troisième. St-Cyr a assuré la faible réplique du Drakkar, qui n'a pris que trois tirs au dernier engagement. Moncton a d'ailleurs largement dominé 46-28 à ce chapitre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer