Baie-Comeau 2/Sherbrooke 3: le Phoenix, ce grand mystère

L'entraîneur du Drakkar, Marco Pietroniro... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur du Drakkar, Marco Pietroniro

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Baie-Comeau) Jusqu'ici cette saison, le Phoenix s'avère une énigme insoluble pour le Drakkar. Baie-Comeau a subi un troisième revers en trois duels contre les Sherbrookois, s'inclinant 3-2 samedi au Palais des sports Léopold-Drolet.

Le Drakkar, qui subissait un second revers dans ce voyage de deux matchs sur la route, a semblé connaître des difficultés avec son exécution. Les passes n'atteignaient pas régulièrement leurs destinataires, causant ainsi plusieurs dégagements qui auraient pu être évités.

À la décharge des hommes de Marco Pietroniro, ils ont tout donné en troisième période, prenant 18 tirs sur la cage adverse, mais Evan Fitzpatrick a brillamment tenu le fort en refusant de céder le moindre pouce.

«Je ne crois pas que l'exécution était notre principale lacune aujourd'hui [samedi], on a quand même mis pas mal de rondelles au filet [38 au total]», a signalé le pilote des Nord-Côtiers. «En fait, on s'est donné la chance de gagner ce match, mais on n'a pas encore livré la marchandise en avantage numérique. Notre jeu de puissance nous faisait gagner des matchs plus tôt en saison, mais là, ce n'est plus le cas.» L'attaque à cinq du Drakkar a été blanchie en trois occasions hier.

Passage à vide

Pietroniro croit que ses troupiers traversent un passage à vide, chose normale dans une longue saison de hockey. «C'est sûr que les gars ne mettent pas leur chandail pour perdre. On a quand même compétitionné dans ce match, mais si j'aimerais voir peut-être un peu plus d'effort dans certaines situations», a-t-il ajouté.

Avec son premier but dans l'uniforme du Drakkar, Vaclav Karabacek (12e) a lancé les hostilités à 7:31 du premier vingt. Le Phoenix a cependant répliqué avec deux buts, ceux de Raphaël Lafontaine et de Kevin Domingue. Sur ce dernier filet, Philippe Cadorette a plutôt mal paru en laissant le disque voler par-dessus lui avant de tomber dans le but.

Toutefois, une minute plus tard, Jérémy Grégoire, qui disputait un premier match dans sa ville natale cette saison et qui affrontait son frère Thomas pour la toute première fois, s'est moqué d'Aaron Hoyles avant de tromper Fitzpatrick d'un tir dans la partie supérieure pour son quatrième de la campagne.

Sherbrooke a repris l'avantage en deuxième période. Lafontaine a saisi une rondelle mal dégagée par la défensive baie-comoise pour tromper Cadorette, qui avait la vue voilée. Ce but allait finalement s'avérer celui de la victoire.

NOTES: Le Phoenix, qui a effectué 27 lancers en direction de Cadorette, a fait chou blanc à ses cinq supériorités numériques... Le Drakkar n'aura pas beaucoup de temps pour reprendre son souffle, car il recevra les Tigres de Victoriaville mardi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer