Le dg du Drakkar tire à boulets rouges sur ECJ

Le gardien du Drakkar Philippe Cadorette... (Photo fournie par la LHJMQ)

Agrandir

Le gardien du Drakkar Philippe Cadorette

Photo fournie par la LHJMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Plus qu'exaspéré de voir que Philippe Cadorette n'est pas reconnu à sa juste valeur dans le monde du hockey, le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau, Steve Ahern, part à la défense de son gardien et fustige les décideurs du programme national de hockey.

«Si Team Canada junior s'interroge à savoir pourquoi elle ne gagne pas depuis quelques années, c'est peut-être qu'elle prend seulement des gars repêchés dans la Ligue nationale plutôt que de regarder les vraies affaires, a lancé dimanche un Ahern manifestement excédé, après la victoire des siens 3-2 à Rimouski, en fusillade, et où Cadorette a de nouveau été brillant.

«Elle devrait prendre des vrais passionnés de hockey qui se démarquent assez pour avoir, eux aussi, la chance de se faire valoir, a-t-il enchaîné. Elle avait déjà passé à côté de l'occasion d'en prendre un vrai l'an passé en ne choisissant pas [Félix] Girard.»

Le directeur général du Drakkar n'a pas fait cette sortie dimanche par hasard. C'est que c'est lundi que devrait être dévoilé l'alignement de la LHJMQ pour le Défi Subway, qui aura lieu dans un mois. Il estime que le gardien de l'Océanic de Rimouski, Philippe Desrosiers, a une longueur d'avance sur Cadorette simplement parce qu'il a été repêché par les Stars de Dallas en 2013 et qu'il était du camp estival d'Équipe Canada junior, deux accomplissements qui ne se retrouvent pas dans le C.V. de Cadorette.

«J'ai parlé à Fred Brathwaite [responsable de la sélection des gardiens pour le Défi Subway] et il est venu à Baie-Comeau et Rimouski en fin de semaine pour voir les deux matchs de Desrosiers. Si ça avait été pour voir "Cado", il ne serait pas venu. Pourtant, "Cado" l'a battu deux fois, le goaler drafté», a-t-il pesté.

Force est d'admettre que la performance du cerbère du Drakkar a été nettement supérieure à celle de son collègue de l'Océanic durant la dernière fin de semaine. Cadorette, qui a signé un blanchissage de 3-0 vendredi face aux Rimouskois, n'a cédé que deux fois sur 83 tirs contre les hommes de Serge Beausoleil. À l'autre bout, Desrosiers a laissé passer 5 rondelles sur 40.

Philippe Cadorette domine la ligue dans trois catégories, soit le nombre de victoires (9), le nombre de blanchissages (3) et le pourcentage d'arrêts (,921). Dans les deux dernières catégories, il est ex-oequo avec l'excellent Marvin Cüpper, des Cataractes de Shawinigan, un autre qui, incidemment, a été ignoré par la LNH malgré de solides prestations soir après soir.

«Trop loin»

«Des gars dédiés, qui ont du leadership et qui sont dignes de représenter le pays, il y en a deux ici. Team Canada est déjà au courant dans le cas de [Jérémy] Grégoire, mais elle ne le sait sûrement pas pour ce qui est de Cadorette. Mais peut-être qu'à Baie-Comeau, on n'est pas capable d'évaluer le talent. De toute façon, on est trop loin pour être consultés», a ironisé Ahern, qui a conclu avec un juron bien senti.

On peut souligner que le directeur général du Drakkar n'a pas tort de croire que le programme national junior ne sélectionne que des joueurs repêchés, hormis les surdoués qui n'ont pas encore l'âge de l'être. Des 41 joueurs invités au camp estival en août dernier, un seul n'avait pas été repêché, soit Connor McDavid, possiblement le premier choix de l'encan 2015 de la LNH.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer