Rimouski 0/Baie-Comeau 3: le Drakkar aligne un deuxième jeu blanc

Philippe Cadorette... (Photo fournie par la LHJMQ)

Agrandir

Philippe Cadorette

Photo fournie par la LHJMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Centre Henry-Leonard est-il devenu une forteresse inviolable? Pour une deuxième rencontre d'affilée, le Drakkar a blanchi l'adversaire. Et cette fois, ce sont les meneurs au classement général, l'Océanic de Rimouski, qui ont goûté à la médecine des Nord-Côtiers, vainqueurs 3-0.

Peu occupé avec 17 tirs après 40 minutes, Philippe Cadorette a été poivré de 24 tirs au dernier tiers, mais le vétéran a encore été intraitable pour signer un second jeu blanc d'affilée. «L'équipe joue bien devant moi, ça me facilite la tâche, et je fais les arrêts que j'ai à faire», a déclaré la première étoile de la rencontre, qui n'a pas accordé de buts depuis 122 minutes et 17 secondes.

Marco Pietroniro se réjouissait évidemment du gain, un sixième de son équipe à ses sept derniers matchs, mais les neuf avantages numériques accordés l'ont fait sourciller. «On a pris pas mal trop de pénalités, il a fallu travailler pas mal fort pour se sortir de là, mais on a réussi à se débrouiller.

«Le tableau indicateur n'indique pas l'allure de la rencontre. On s'est fait bombarder en troisième et on a continué à prendre des punitions. On n'aurait pas été capable de toffer ça durant 60 minutes», a signalé l'entraîneur-chef du Drakkar.

Cadorette étincelant

«Le travail des unités spéciales a expliqué bien des choses et il faut donner crédit à Cadorette, qui a été étincelant en troisième», a affirmé le pilote de l'Océanic, Serge Beausoleil. «On a compliqué un peu trop les choses au cours des deux premières périodes, mais on est ensuite parvenu à diriger plusieurs rondelles au filet.»

Comme la veille, le Drakkar a accordé deux avantages numériques dès le début de la rencontre. L'Océanic a été beaucoup plus menaçant que ne l'ont été les Remparts jeudi, mais il n'est quand même pas parvenu à battre Cadorette, dont l'équipement de gardien avait été teinté de rose pour le match au profit de la Fondation du cancer du sein. Lui et ses coéquipiers portaient donc leur uniforme rose.

À mi-chemin de la première, le tir frappé foudroyant d'Alexis Vanier s'est frayé un chemin jusque derrière Philippe Desrosiers pour le premier but du match. Le Drakkar bénéficiait alors de son premier jeu de puissance de la soirée.

Les visiteurs se sont compliqué la vie en deuxième lorsque Pascal Laberge a écopé d'une majeure et d'une expulsion pour avoir propulsé Andrew Cordsson-David dans la bande. Maxime St-Cyr n'a pas été long à enfiler son 12e de la saison, en déviant le tir de Nicolas Meloche. Luca Ciampini a ajouté au total en fin d'engagement en marquant dans un cinquième match consécutif.

NOTES : St-Cyr a prolongé à sept sa séquence de matchs avec au moins un point, et Dzmitry Ambrozheichik à six... Huit des neuf points récoltés jusqu'ici par Meloche cette saison l'ont été en avantage numérique... Le Drakkar a marqué deux fois en cinq avantages numériques... Devant la cage de l'Océanic, Philippe Desrosiers a stoppé 18 tirs... Mine de rien, le Drakkar se trouve à seulement trois points de Rimouski, avec un match en main.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer