Gatineau 4/Baie-Comeau 2: un mauvais match dans le système

Partager

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar avait un mauvais match dans le système mercredi. Vaincu 4-2 par les Olympiques de Gatineau, Baie-Comeau a vu sa séquence de 11 matchs avec au moins un point prendre fin.

Même si les locaux ont pris 49 tirs en direction d'Éric Brassard, ils n'avaient pas le même aplomb que d'habitude lors de ce premier revers en temps réglementaire en 2013. Les Olympiques, eux, ont fait preuve d'opportunisme au second engagement en s'assurant la victoire avec quatre buts en moins de 10 minutes.

Pas reconnu comme étant un marqueur, le vétéran Rock Régimbald a touché la cible à trois reprises. Il a joué de chance sur deux d'entre eux, Samuel Noreau brisant son bâton sur son premier filet et Alexandre Chênevert trébuchant devant lui sur son troisième. Le Tchèque Martin Reway a enfilé l'autre but des vainqueurs.

«Le match s'est joué sur des jeux qu'on ne contrôle pas, comme le bâton cassé de Noreau. Mais une fois que tout ça est arrivé, ce n'est pas supposé être grave, car il restait 10 minutes en deuxième. À partir de là, je n'ai pas aimé de la manière dont on a réagi», a déclaré l'entraîneur-chef Éric Veilleux.

«Des chances de marquer à la tonne»

«On a eu des chances de marquer à la tonne, mais on aurait pu en faire encore plus», a-t-il enchaîné. «Si ça prend 60 lancers pour gagner, faisons-en 60. On a perdu plusieurs batailles à un contre un. Il y a plusieurs gars qui leur en restent dans le réservoir après le match et c'est pour ça qu'on n'a pas les deux points. On n'était pas pressés d'aller chercher la rondelle.»

Le gardien partant du Drakkar, Francis Desrosiers, n'a pas veillé tard, chassé du match à 6:54 du deuxième vingt, après le troisième but de Gatineau. Acquis pour donner un coup de main à Philippe Cadorette, il n'a stoppé que neuf rondelles. «Desrosiers n'a pas été chanceux. Je l'ai sorti, car je voulais changer le tempo du match», a lancé le pilote.

Le Drakkar avait été seul à s'inscrire au pointage au premier vingt avec le 18e de la campagne de Félix Girard. Jérémy Grégoire a marqué le dernier but à mi-chemin en troisième période.

NOTES : Les Olympiques n'ont pris que 21 lancers... Meilleure unité en désavantage numérique de la LHJMQ, le Drakkar a cédé deux fois en deux d'occasions alors que son jeu de puissance a été blanchi en quatre sorties.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Trois en trois pour le Drakkar

    Drakkar

    Trois en trois pour le Drakkar

    Le Drakkar de Baie-Comeau a signé un troisième triomphe en autant de matchs sur la route en disposant aisément des Cataractes de Shawinigan par la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer