Le Drakkar reste invaincu pour un 10e match de suite

Éric Veilleux, l'entraîneur du Drakkar...

Agrandir

Éric Veilleux, l'entraîneur du Drakkar

Partager

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar a enregistré un 10e match consécutif avec au moins un point (9-0-1) en signant un gain de 3-2 face au Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard, vendredi, devant 2307 spectateurs au Centre Henry-Leonard.

À son premier match en 2013, Petr Straka a repris là où il avait laissé en guidant l'attaque des vainqueurs avec un but et une mention d'aide, le même total que son compagnon de trio, le spectaculaire Valentin Zykov, qui a pris 8 des 33 lancers des siens. Straka a quitté le match en fin de troisième après une mauvaise chute dans la bande.

Le Drakkar était en contrôle de cette rencontre après 40 minutes de jeu, ayant limité le Rocket à seulement 13 tirs. Une baisse de régime au dernier tiers a toutefois redonné vie aux visiteurs, qui ont lancé 15 fois en direction de Philippe Cadorette. Le Rocket a réduit l'écart à un but à 15:52 par l'entremise de Matej Beran, et a même passé les deux dernières minutes du match avec deux hommes de plus sur la glace, mais la défensive du Drakkar a su tenir le coup.

«C'est rare que ça arrive, mais en troisième, nos avants ont été mous le long des rampes», a déclaré l'entraîneur-chef Éric Veilleux. «Quand tu ne veux pas te faire mal, tu te fais embouteiller et c'est ce qui est arrivé. En première, on n'a pas été intenses comme on en est capables.»

Les locaux se sont toutefois assurés de la victoire en deuxième avec trois buts. Veilleux donne le crédit pour ce réveil à son quatrième trio, composé d'Alec Jon Banville, qui revenait au jeu, de Charles Poulin et d'Olivier Jodoin. «Le trio de Banville a donné le ton en deuxième. J'ai d'ailleurs pris des notes et j'ai rappelé aux gars qu'il n'y a pas juste le talent qui compte. C'est important de montrer de la fierté, quel que soit ton rôle dans l'équipe.»

Le Rocket a été seul à s'inscrire au pointage en première lorsque la passe de Victor Provencher devant le filet a ricoché sur le patin de Louick Marcotte. Sur le coup, les officiels avaient refusé le but, mais la reprise vidéo a renversé la décision.

Les locaux ont ouvert la machine à l'engagement médian. Carl Gélinas a d'abord créé l'égalité d'un beau tir voilé qui a trompé Antoine Bibeau. Straka a enchaîné d'un lancer dans la lucarne et le Tchèque a ensuite tout fait sur la réussite de Zykov, montant la rondelle d'un bout à l'autre avant de la remettre au Russe devant la cage adverse.

NOTES: Avec 29 buts, Zykov n'est plus qu'à trois du record d'équipe pour une recrue. Louis-Philippe Martin avait touché la cible 32 fois en 2000-2001...Raphaël Bussières n'était pas en uniforme, lui qui revient samedi du camp du Wild du Minnesota... Le Drakkar a marqué une fois en cinq avantages numériques, le Rocket étant blanchi en quatre occasions.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer