L'attaquant Steve Lebel passe au Phoenix

Steve Ahern, le directeur général du Drakkar, devait... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Steve Ahern, le directeur général du Drakkar, devait se départir de l'un de ses joueurs de 20 ans avant le 8 janvier. Il a finalement décidé de laisser partir Steve Lebel.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partager

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Comeau) En toute logique, c'est Steve Lebel qui a écopé pour le surplus de joueurs de 20 ans à Baie-Comeau. Le Drakkar a échangé samedi l'attaquant au Phoenix de Sherbrooke en retour d'un choix de quatrième ronde à la prochaine séance de repêchage junior majeur.

Forcé par le règlement de la LHJMQ de se départir d'un de ses quatre patineurs de 20 ans d'ici le 8 janvier, le Drakkar n'avait pas le gros bout du bâton dans cet échange, de sorte qu'il a dû céder Lebel à un prix pas très élevé, mais tout de même un peu mieux que celui payé pour l'obtenir. Le Drakkar avait en effet acquis Lebel en octobre de l'Armada de Blainville-Boisbriand en retour de son choix de quatrième ronde en 2013.

«À nos yeux, Steve valait évidemment plus cher que ça», a lancé le directeur général Steve Ahern. «On aurait bien aimé garder nos quatre 20 ans, mais la réglementation ne le permet pas. Avec les joueurs de 20 ans disponibles sur le marché, c'est quand même une bonne offre qui va nous permettre de nous avancer d'une bonne douzaine de rangs en quatrième ronde.»

Personne chez le Drakkar et ses partisans ne trouvera à redire du travail de Steve Lebel à bord du navire nord-côtier. Il a accompli tout un travail durant les absences de Maxim Lamarche et Carl Gélinas, récoltant 21 points en 25 matchs alors qu'il avait Raphaël Bussières et Petr Straka comme compagnons de trio.

«On aurait pu attendre jusqu'au 8 janvier avant de transiger, mais Steve nous avait demandé de lui trouver rapidement une place où jouer et on l'a fait par respect pour ce qu'il nous a donné, a poursuivi Ahern. On demande aux joueurs ici de respecter l'équipe et en retour, ils s'attendent à la même chose de l'organisation.»

Excellente attitude

Même s'il s'est retrouvé dans les gradins le 8 décembre lors du retour au jeu de Gélinas, Lebel a conservé une excellente attitude et a continué à exercer son rôle de leader dans le vestiaire. Celui qui portait le numéro 22 a pu disputer un dernier match dans l'uniforme du Drakkar le 21 décembre contre Chicoutimi, l'équipe pour qui Lebel a joué lors de ses trois premières saisons dans le circuit Courteau. Le nouveau Phoenix devrait être en uniforme aujourd'hui alors que les Remparts de Québec seront de passage à Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer