Blainville 5/Baie-Comeau 2: un passage à vide pour le Drakkar

Éric Veilleux: «On a eu zéro et on... (Photo: Drakkar de Baie-Comeau)

Agrandir

Éric Veilleux: «On a eu zéro et on méritait zéro».

Photo: Drakkar de Baie-Comeau

Partager

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar traverse actuellement un passage à vide qui l'a conduit hier à un cinquième revers à ses six dernières sorties, une défaite de 5-2 devant l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Même s'ils n'ont pris que 23 lancers au total, les visiteurs ont embêté le Drakkar avec leur rapidité. Leurs quatre buts ont été enfilés après que la défensive des Nord-Côtiers eut été débordée par l'extérieur ou simplement battue de vitesse.

Le Drakkar a bien tenté de revenir en troisième, mais le gardien partant Étienne Marcoux, qui est sorti à la cinquième minute de l'engagement sur une blessure, et son remplaçant Storm Phaneuf ont refusé de céder.

«Il faut jouer 60 minutes», a rappelé l'entraîneur-chef Éric Veilleux. «À Moncton et à Saint-Jean, on méritait deux points et on a eu zéro. Aujourd'hui [hier], on a eu zéro et on méritait zéro. L'éthique de travail est pourtant supposée être notre pain et notre beurre.»

Félix Girard, qui revenait au jeu après une absence d'un mois, a été le meilleur des siens, marquant une fois. Ayant amorcé la rencontre au sein du quatrième trio, le capitaine a rapidement vu son temps de glace augmenter, prenant même part aux avantages numériques. Il a d'ailleurs décroché la première étoile.

Le pointage était égal 1-1 au terme d'une première période où il y a pratiquement plus de chances de marquer que de tirs. Nikita Jevpalovs a ouvert le pointage à 3:15 alors que le Drakkar était un peu amorphe en début de rencontre. Mais seulement 30 secondes plus tard, Girard a célébré son retour au jeu en créant l'égalité.

Valentin Zykov et Bokondji Imama ont ensuite frappé des poteaux de plein fouet, empêchant les locaux de se doter d'une précieuse priorité.

«Mauvaises lectures»

La défensive du Drakkar a été de nouveau régulièrement débordée en début de deuxième et l'Armada en a profité pour inscrire deux buts rapides, ceux de Philippe Sanche et de Félix Plouffe. Dans les deux cas, ils ont battu Philippe Cadorette d'un tir haut.

Le Drakkar a été incapable de tirer profit de trois supériorités numériques dans cet engagement, mais il a néanmoins réduit l'écart avec le sixième de Steve Lebel. Samuel Hodhod a toutefois enfilé le but d'assurance en milieu de troisième et Marcus Hinds a complété dans un filet désert.

Soulignant que l'opportunisme était du côté de l'Armada, Veilleux n'a pas seulement noté la vitesse pour expliquer les buts des visiteurs. «Sur leurs buts, il y a eu plusieurs mauvaises lectures de notre part. Oui, ils patinent, mais ils ne sont pas gros et de notre côté, nos gros bonshommes auraient dû jouer plus hard qu'ils l'ont fait.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer