Une brève tempête coule le Drakkar

L'entraîneur Éric Veilleux... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

L'entraîneur Éric Veilleux

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Baie-Comeau) Le Drakkar a essuyé une courte, mais violente tempête qui lui aura été fatale, s'inclinant 6-5 samedi devant les Wildcats de Moncton pour subir un second revers en trois matchs jusqu'ici dans les Maritimes.

En avance 3-1 après le premier vingt, le Drakkar a accordé quatre buts en cinq minutes en début de deuxième période, ce qui a complètement renversé la tendance de ce match. Et heureusement que Simon Lemieux, appelé en relève à Philippe Cadorette après le cinquième but des locaux, était en forme, car l'écart aurait été encore plus grand. Il a notamment accompli deux petits miracles dès son entrée dans la rencontre.

Baie-Comeau avait amorcé le match du bon pied, chassant même le gardien Alex Dubeau au terme du premier vingt au profit de Cole Holowenko. Mais deux pénalités successives de Francis Turbide en début de deuxième, qui ont conduit aux deux buts d'Allain Saulnier, ont fait rapidement changer le vent.

«C'est sûr que ces pénalités ont eu une influence, mais pas autant que la pénalité de 10 minutes à Steve Lebel en toute fin de première, ce qui nous a forcé à revoir l'utilisation du reste de nos joueurs», a déclaré l'entraîneur-chef Éric Veilleux. «Ceci dit, l'arbitrage dans les Maritimes est vraiment différent. Un slashing sur le bâton de l'autre joueur, ça ne marche pas, mais quand c'est sur les poignets ou les mains, on dirait que ça passe.»

Les jumeaux Alex (deux buts et trois passes) et Allain Saulnier (deux buts et deux passes) ont guidé l'attaque des Wildcats. Les deux autres marqueurs des vainqueurs, Dmitri Jaskin et Yannick Veilleux, ont aussi ajouté deux mentions d'aide. La recrue Gabryel Paquin-Boudreau a sonné la charge du côté du Drakkar avec deux filets. Lebel, Alexandre Ranger et Valentin Zykov ont aussi touché la cible.

Pour un deuxième match d'affilée, le pilote du Drakkar avait encore de bons mots pour Simon Lemieux. Le cerbère originaire de Sept-Îles a stoppé 13 des 14 rondelles reçues. «Simon a fait des arrêts-clés dès qu'il a embarqué. Il nous a donné confiance et l'occasion de revenir dans ce match.»

NOTES: Jugé incertain avant le match, Petr Straka était finalement en uniforme pour le Drakkar... Les Wildcats ont dominé 36-24 au chapitre des tirs au but, dont 19-5 en deuxième période.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer