Le football, une affaire de famille

La famille Auclair au grand complet : Adam... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La famille Auclair au grand complet : Adam (2) et Antony (81), au centre, entourés d'Amélie, Marie-Andrée Quirion (mère), Julien (père), Alexandra et Alicia.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Pleins feux

Sports

Pleins feux

Rencontres avec des acteurs de la scène sportive. »

(Québec) Antony et Adam Auclair n'avaient jamais joué dans la même équipe de football. Pas même dans la cour avant de la maison ou au parc de balle du village, où les parties finissaient souvent avec un nez qui saigne. Voilà les frères réunis pour une saison seulement sous la bannière du Rouge et Or, avec l'objectif commun de détrôner les Carabins dans leur château fort, samedi, avant d'aller soulever la Coupe Vanier, dans deux semaines.

Antony et Adam Auclair ne sont pas le premier duo familial à s'aligner au sein du club de football de l'Université Laval. On a même trois paires de frères juste cette année, avec Christian et Charles Dallaire et Benjamin et Félix Garand-Gauthier. Fabrice et Inès Akué ont été des pionniers dans les premières campagnes du programme, tandis que Guillaume et Thommy Bourassa ont fait leur marque plus récemment, quelques années après leur demi-frère Nicolas Bisaillon.

Mais les Auclair s'avèrent sans doute les seuls frangins sélectionnés parmi les étoiles de la conférence Québec en même temps, pas plus tard que la semaine passée. Même les terribles frères Donovan à Concordia, Mickey et Patrick, devenus aujourd'hui entraîneurs des Stingers, n'ont jamais reçu cet honneur en même temps.

La passion du ballon ovale est entrée par le jeu vidéo dans la maison de Notre-Dame-des-Pins, municipalité située entre Beauceville et Saint-Georges. Un chum d'Antony au primaire, Samuel Veilleux, jouait pour vrai, lui, comme receveur.

Karaté, natation et un peu de hockey pour Adam - Antony ne sait pas patiner encore à ce jour - ont pris le bord pour laisser toute la place au football.

«On a commencé à jouer devant chez nous, plein contact. Les équipes, c'était moi et un ami de mon âge contre lui et un ami de son âge...» explique Adam, le cadet de trois ans, disant avoir appris à la dure dès le départ. «En plus, mon ami était plus vieux», ajoute Antony (23 ans, dans l'hilarité partagée avec son frère).

«C'était tout le temps des games enlevantes! On se plaquait pour vrai et des fois, ça finissait que je saignais du nez», poursuit le plus jeune, alors que le plus vieux s'avoue nostalgique «du bon temps».

Destination Rouge et Or

La bande a grossi. Les matchs déplacés au terrain de baseball du village, l'hiver, où les garçons formaient une petite ligue (pas très) amicale. «On tapait la neige pour se faire un petit terrain et après, on se tapait dessus», résume Antony qui, à la position de receveur de passes, faisait l'objet d'une couverture serrée d'un Adam déjà rompu aux astuces défensives.

«J'allais tout le temps sur lui, alors des fois, le chiard pognait un peu», laisse tomber le jeunot, se qualifiant sans gêne du «plus énervé» des deux, et même des cinq enfants Auclair. Le vétéran y va du «plus niaiseux» pour définir son frère, sans cesser de sourire. 

À l'époque, Antony n'avait rien du géant actuel de 6'6'' et de 254 livres, format qui le propulsera dans les rangs professionnels dès l'an prochain. «Jusqu'en secondaire 3, j'étais petit, à peu près 5'4''. J'ai commencé à pousser en secondaire 4, j'ai atteint 6'4'' assez vite et après, 6'6''», explique celui qui évoluait comme quart-arrière dans ses ligues officielles jusqu'à sa deuxième année au Collège Champlain de Lennoxville. Au cégep anglophone de l'Estrie, il est devenu ailier rapproché au détour d'une blessure à l'épaule et d'un passage éclair à l'Université de Buffalo, qui s'intéressait au grand Beauceron comme tight end.

La vocation d'Adam pour la position de demi défensif remonte à l'école secondaire, quand il avait été nommé dans l'équipe d'étoiles défensive. Ses aspirations de receveur n'ont pas duré.

Auclair le second est aussi passé par Lennox avant de joindre les rangs du Rouge et Or, durant la dernière saison morte. Cela semblait un choix évident. Adam n'a même pas visité les installations des Carabins à l'Université de Montréal, qui s'intéressaient aussi à ses services.

«Laval était l'université la plus proche, avec une très bonne organisation, les installations étaient malades et Antony qui me disait de venir, en plus. C'est sûr que ça penchait d'un bord», avoue celui qui a néanmoins bien réfléchi avant d'arrêter son choix.

«Nos parents ne voulaient pas l'influencer et ils ne lui en parlaient pas, mais ils me disaient que ça ne leur tentait pas qu'il aille ailleurs. Moi, je savais qu'il n'irait pas ailleurs», conclut l'aîné, avec un sourire bienveillant montrant que ces deux-là vivent un automne exceptionnel.

Se faire un nom

Adam Auclair 20 ans (6'2'', 198 lb) Demi... (Le Soleil, Jean-Marie-Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Adam Auclair 20 ans (6'2'', 198 lb) Demi défensif (1re saison universitaire] Étudiant en intervention sportive Étoile conférence Québec (2016)

Le Soleil, Jean-Marie-Villeneuve

«Quand je suis arrivé avec le Rouge et Or, l'hiver passé, je m'en faisais plus parler. Dans l'équipe, mon frère se faisait appeler ''grosse shape'' et moi, ''petite shape''», raconte Adam Auclair. «Mais maintenant, c'est plus Adam et Antony et c'est mieux comme ça», lance en souriant le demi défensif qui, à 6'2'', ne peut être considéré comme petit que par rapport à son frérot de 6'6''.

La recrue de l'année au football universitaire québécois s'est vite fait un nom comme meneur pour les plaqués au sein de l'équipe cette saison et avec une nomination parmi les étoiles de la conférence. Mais la comparaison entre les frères ne date pas d'hier. Les deux sont passés par le Collège Champlain de Lennoxville et déjà, on disait d'Adam qu'il suivait les traces d'Antony. «Ça ne me dérange pas. Suivre les traces de mon frère, ce n'est pas négatif, au contraire. Mais en même temps, je veux faire mes choses. On ne joue pas du même côté du ballon, je suis en défensive et lui en attaque. Et lui est sérieux, moi, je suis niaiseux!» s'esclaffe le plus clown des deux.

Rêver de la NFL

Antony Auclair 23 ans (6'6'', 254 lb) Centre... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 5.0

Agrandir

Antony Auclair 23 ans (6'6'', 254 lb) Centre arrière (4e saison universitaire] Étudiant en sciences de la consommation Étoile conférence Québec (2016 et 2015)

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Reste d'un à trois matchs à sa quatrième saison universitaire. Après, Antony Auclair mettra en marche l'opération séduction auprès des équipes professionnelles des deux côtés de la frontière. Parce que les ambitions du costaud ailier rapproché ou centre arrière s'étendent jusqu'à la NFL. Son agent, le Québécois Sasha Ghavami, a épaulé Laurent Duvernay-Tardif (Kansas City, repêché) et Élie Bouka (Arizona, joueur autonome) jusqu'au plus grand circuit de football au monde. Il estime maintenant que ce n'est pas impossible de faire de même pour Auclair.

Le 81 du Rouge et Or se classe de plus au 10e rang des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne (LCF). «Jouer pro, pour l'instant, je ne veux pas trop penser à ça. Je me concentre sur ma saison. Mais en fait, j'ai pensé à ça toute ma vie. À partir du moment où j'ai commencé à jouer au football, c'était ça mon rêve», confie l'aîné des deux frères. Qui reçoit des conseils de première main de la part de son entraîneur de position, Mathieu Bertrand, ex-quart-arrière du Rouge et Or qui a passé neuf ans comme centre arrière dans la LCF.

Les 5 A.A.

La famille Auclair compte cinq enfants, âgés de 27 à 18 ans : Amélie, Alexandra, Antony, Adam et Alicia. Pas de doute, il y a un concept dans les noms. La plus vieille a excellé en natation et enseigne à Gatineau; le «bébé» va au Cégep Beauce-Appalaches et fait partie de l'équipe de volleyball de troisième division; la deuxième étudie au doctorat à Lévis (UQAR) et est pianiste à ses heures. Tout le clan était réuni au PEPS pour le match du 2 octobre. Bribes d'une rencontre avec deux fiers supporteurs de leur progéniture.

Antony et Adam avec leur père, Julien... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 7.0

Agrandir

Antony et Adam avec leur père, Julien

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Julien Auclair (père): livreur chez Labatt depuis 33 ans

«Mon épouse était inquiète, mais moi, je voulais que les gars jouent au football. Aujourd'hui, elle est aussi maniaque que moi! Et c'est maintenant qu'on voit le résultat de tous les efforts et l'argent qu'on a investi là-dedans au fil des années.

«Antony est très humain, serviable, à sa place. Je n'ai jamais eu à me fâcher contre eux, peut-être qu'ils avaient peur du père dans le temps... Asteur, les deux sont plus gros que moi! Adam est plus taquin. Quand ils viennent à la maison, ce n'est pas ennuyant! La journée qu'il a dit qu'il s'en venait à Québec, mes larmes coulaient de joie.»

Les deux frères entourés de leur mère, Marie-Andrée... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 8.0

Agrandir

Les deux frères entourés de leur mère, Marie-Andrée

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Marie-Andrée Quirion (mère) : professeure de français à la polyvalente Saint-François de Beauceville

«Je n'étais pas pour qu'ils jouent au football. Tu mets des enfants au monde tout beaux, tout parfaits et ils s'en vont se frapper... Mais après, soit tu stresses chez vous ou tu embarques et tu apprends à connaître la game. C'est ce qu'on a décidé de faire en famille.

«Antony mène par ses actes, son comportement. Il a une certaine assurance et à cause de son gabarit, il a tendance à prendre les gens sous son aile. Adam, c'est une boule d'énergie. Je m'ennuie quand ça fait un bout qu'il n'est pas venu à la maison. Il est un meneur positif par ses paroles et ses actions.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer