André Savard, le chiffre du jour

Le 5 février 1971, André Savard établissait un... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le 5 février 1971, André Savard établissait un record toujours inégalé de 12 points dans un match.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Pleins feux

Sports

Pleins feux

Rencontres avec des acteurs de la scène sportive. »

(Québec) Il est le meilleur marqueur de l'histoire des deux générations des Remparts de Québec. Et on ne voit pas le jour où quelqu'un éclipsera sa marque de 451 points en carrière! Vendredi prochain, l'ancien capitaine André Savard fera son entrée dans le club des immortels de l'équipe à l'occasion du retrait mérité du numéro 12 qu'il a porté pendant les quatre premières saisons de la franchise, de 1969 à 1973.

«Il s'agit d'une belle marque de reconnaissance. Les Remparts possèdent une longue tradition. Ce n'est pas donné à tout le monde de faire partie d'un tel groupe», indique André Savard, visiblement touché à l'idée de voir une bannière à son nom hissée aux côtés de celles de Guy Lafleur, Simon Gagné, Alexandre Radulov, Marc-Édouard Vlasic et Patrick Roy, tous de grands Diables rouges à leur façon.

Le 20e anniversaire de la renaissance des Remparts permet de tracer un lien avec le passé. Guy Chouinard et Réal «Buddy» Cloutier, deux anciens des «Remparts en or», auront droit au même honneur dans les prochaines semaines.

Savard a joué 12 saisons dans la LNH avec les Bruins de Boston, les Sabres de Buffalo et les Nordiques de Québec après ses quatre campagnes avec les Remparts. Il a ensuite toujours travaillé dans le hockey, occupant à peu près toutes les fonctions, de dépisteur à entraîneur-chef, d'entraîneur adjoint à directeur général.

Vainqueur d'une Coupe Memorial, de la Coupe du président à trois reprises, détenteur des trophées Jean-Béliveau (meilleur compteur) et Michel-Brière (joueur le plus efficace), «Sam» détient toujours les records de la LHJMQ et de la LCH pour le plus de points (12) et le plus de passes (9) dans un match et le plus de passes (7) dans une période. Retour sur cette partie du 5 février 1971, où le 12 était le chiffre du jour!

Homme contre enfants

Quelque temps avant ce match mémorable, l'entraîneur-chef Maurice Filion avait eu l'idée d'insérer Savard au centre de Guy Lafleur et de Michel Brière lors d'un match hors concours disputé en pleine saison contre les Red Wings Jr de Detroit et les fils de Gordie Howe, Mark et Marty. La magie a vite opéré entre les trois joueurs des Remparts, qui allaient accumuler 33 points au total dans ce festival offensif disputé au vieux Colisée, soit 12 (3 buts et 9 passes) pour Savard, 11 pour Lafleur (7-4) et 10 pour Brière (3-7).

«Je m'en souviens parce que le record tient toujours. C'était un match entre des hommes et des enfants. Juste de venir jouer à Québec, c'était quelque chose, ce n'était jamais facile. Je me rappelle que c'était beau à voir, ça venait de partout. On avait le moral dans les talons, mais que veux-tu, fallait se relever et continuer», rappelle Clément Jodoin, l'entraîneur adjoint du Canadien, qui était un défenseur de 18 ans avec le National de Rosemont, alors battu 14-1.

Savard avait notamment participé aux cinq buts de Lafleur et aux deux de Brière dans les 20 premières minutes infernales. Un mois plus tard, il amassera 10 points dans une autre pétarade.

«Pour réussir un tel record, ça prend quatre personnes : trois joueurs de trio qui se complètent bien, qui ne pensent pas à leurs fiches personnelles, et un coach qui nous utilise à notre tour malgré une grosse avance. Si M. Filion nous avait laissés sur le banc, ça ne serait pas arrivé. Il faut dire aussi qu'à l'époque, il n'y avait pas la "trappe", pas de vidéo, pas de système défensif comme on en voit maintenant», explique Savard.

La valse des records

Maurice Filion ne se souvient pas de ce match en particulier, surtout parce que les soirées du genre étaient communes. «Les records, dans ce temps-là, ça pétait de partout! Il devait y en avoir à tous les matchs...

«Il n'était pas question que je les laisse sur le banc. D'abord, ils m'auraient regardé de travers, mais aussi, ça pouvait les aider dans leur carrière d'avoir de bons chiffres. Les gars me donnaient tout ce qu'ils avaient, tout le temps. Je n'avais jamais besoin de les remettre à l'ordre, de leur parler dans mon bureau. Je suis convaincu que s'ils jouaient dans le junior, aujourd'hui, ils feraient encore fureur», note le chef d'orchestre de cette symphonie sur glace.

En 1970-1971, Brière avait bouclé la saison avec 144 points, deuxième derrière les 209 de Lafleur et tout juste devant les 130 de Savard. «Et je ne jouais même pas sur le jeu de puissance, c'est Jacques Richard qui y était... Avant les Fêtes, c'est Richard Grenier qui jouait avec moi et Guy. Mais avec André au centre, il y a eu une étincelle, il y avait une belle chimie entre nous. Avec eux, ça ne ralentissait jamais. Dans les pratiques, ils "bougonnaient" si on avait un mauvais exercice.

«André a toujours été un leader pour les Remparts, il mérite d'avoir son chandail retiré. Je suis même surpris que ça ne soit pas arrivé plus tôt», rappelle Brière, qui n'est pas celui du trophée Michel-Brière, remis au joueur le plus efficace de la LHJMQ.

Sept joueurs, dont Guy Lafleur, Pierre Larouche, Mario Lemieux et Alexander Radulov, ont cogné à la porte de ce record, s'arrêtant à 11 points dans un match. Savard ignorait à ce moment que l'exploit serait encore inégalé, 45 ans plus tard. Dans le feu de l'action, il ne tenait même pas le compte de sa production.

«Je savais qu'on avait eu un bon match. Je l'ai surtout réalisé en marchant vers ma pension après la partie. Le souvenir que je garde de cette soirée, c'est d'avoir appelé ma mère à Témiscamingue pour lui dire. Douze points, c'était spécial, il fallait bien que je le dise à quelqu'un. Mais on n'a pas jasé longtemps parce que ce n'est jamais long au téléphone avec moi...» rigole Savard.

André Savard avec les Remparts... (Archives Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

André Savard avec les Remparts

Archives Le Soleil

Ses moments marquants avec les Remparts

André Savard est revenu sur quelques moments de son passage avec les Remparts. Retour dans le temps!

  • Invité par le Canadien Jr
«Gilles Laperrière [frère de Jacques et oncle de Martin] m'avait invité à un camp d'entraînement printanier du Canadien Jr, à Saint-Jérôme, en 1969, mais il n'était pas sorti grand-chose de ça. Maurice Filion était ensuite venu me chercher à Amos pour me recruter afin de jouer avec les Remparts et cela a changé ma vie.»

  • Pourquoi le numéro 12?
«J'avais 16 ans, je venais de faire 17 heures de train de North Bay vers Québec et on m'a donné le numéro 12, tout simplement. À part le défenseur Pierre Roy [natif lui aussi de l'Abitibi], je ne connaissais personne, même pas Guy Lafleur ou Jacques Richard, mais je les ai découverts assez vite! Il n'y a qu'à Buffalo où j'ai regretté d'avoir porté ce numéro, parce qu'on me présentait toujours après les ovations accordées à Gilbert Perreault, qui avait le 11.»

  • Offre refusée
«À ma dernière saison avec les Remparts, on m'avait demandé de changer de vestiaire et de signer avec les Nordiques [de l'AMH], mais j'ai refusé. J'avais commencé avec les Remparts, je voulais finir avec eux. La même année, Boston et Québec m'avaient repêché en première ronde et les Nordiques m'offraient beaucoup d'argent, mais mon agent penchait plus du côté de la LNH. À ma première année, quand Phil Esposito passait cinq minutes sur la glace sans débarquer, je me demandais ce que je faisais là...»

  • Opéré quatre fois au genou
«Avec les Remparts, j'ai été opéré quatre fois au genou et c'est ensuite ce qui a mis fin à ma carrière dans la LNH. L'année de mon repêchage [1re ronde en 1973], on m'avait fait sortir de l'hôpital en cachette pour ne pas que ça se sache, on ne voulait pas que ça me nuise.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer