La chasse aux Penguins est ouverte!

Ce ne sera pas facile pour Sidney Crosby... (Archives AP)

Agrandir

Ce ne sera pas facile pour Sidney Crosby et les Penguins de Pittsburgh de répéter leur exploit du printemps dernier.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Pleins feux

Sports

Pleins feux

Rencontres avec des acteurs de la scène sportive. »

<p>Kevin Johnston</p>

CHRONIQUE / Et c'est reparti! La saison 2016-2017 de la LNH prend son envol mercredi. La longue route menant aux séries et à la Coupe Stanley est parsemée de surprises et d'embûches. Et les prédictions d'aujourd'hui risquent de paraître bien farfelues dans huit mois quand les champions boiront le champagne dans le gros trophée. Ce qui n'empêche pas notre chroniqueur Kevin Johnston de ressortir sa boule de cristal pour se prêter au jeu des prédictions.

Dans ma boule de cristal, l'automne dernier, j'avais prédit que la Coupe Stanley reviendrait dans l'est du continent. Les Penguins de Pittsburgh, l'un des trois clubs que je voyais champions potentiels avec le Canadien de Montréal et le Lightning de Tampa Bay, m'ont donné raison. Et voilà que le compteur repart à zéro, les Penguins patinant dorénavant avec de grosses cibles dans le dos.

Est-ce que Pittsburgh peut répéter son exploit, réussir un rare doublé? C'est possible, mais la tâche s'annonce compliquée. Parce que les meilleurs clubs de l'association de l'Ouest vont vouloir se venger. Et les principaux rivaux des Penguins dans l'association de l'Est, surtout les Capitals de Washington et le Lightning, savent ce que ça prend pour battre la bande à Sidney Crosby.

Sans compter le Canadien avec ses p'tits nouveaux Shea Weber, Alexander Radulov, Andrew Shaw et un dénommé Carey Price, qui n'a pris part qu'à une douzaine de rencontres l'année dernière. Avec le résultat que l'on connaît. Parti pour la gloire avec son meilleur joueur au sommet de son art, le Tricolore s'est effondré en son absence et a raté les séries. Dans le cas du Canadien, on parle aussi de choses à se faire pardonner. Et de vengeance aussi.

Dans l'Ouest, c'est à peu près toujours le même groupe sélect qui fait surface. Vrai, les Sharks de San Jose ont surpris bien des experts en se glissant jusqu'en finale le printemps dernier. Mais la plupart des experts les plaçaient en séries d'une façon ou d'une autre. Faudra juste voir s'ils pourront refaire le coup aux Kings, Ducks, Predators, Stars, Blues et Blackhawks de ce monde. Mettons que j'en doute.

De toute manière, le point fort de la Ligue nationale de hockey, c'est la parité qui y règne. À peu près tout le monde peut battre tout le monde dans un match donné en saison régulière. C'est pourquoi si peu de points séparent les clubs au classement général. Seuls quelques clubs moribonds traînent de la patte, mais les autres ont tous une chance de se tailler une place dans le groupe sélect qui passe en séries.

Cette parité donne des séries pour la plupart très compétitives. Là où la crème fait surface, c'est quand ça traîne en longueur et qu'un club possède les joueurs d'impact les plus forts.

La preuve? Au cours des huit dernières saisons, seulement quatre clubs ont bu dans la Coupe Stanley. Dont les intrus de 2011, les Bruins de Boston. Les autres champions? Chicago trois fois, Los Angeles et Pittsburgh deux fois chacun. Aura-t-on un nouveau champion en juin 2017?

Association de l'Est

Division Atlantique

Le Lightning est encore le club à battre dans l'Atlantique. Mais le temps presse si on veut remettre le grappin sur le gros trophée. Les contraintes du plafond salarial rattrapent le dg Steve Yzerman, qui devra verser un autre gros lot à Nikita Kucherov après avoir contenté Steven Stamkos, un gars dont les meilleurs jours sont malheureusement derrière lui. Faudra qu'il se résigne aussi à échanger son gardien Ben Bishop pour des raisons financières.

Le Canadien est meilleur qu'il l'était il y a deux ans. Faut pas se fier sur la saison dernière, Price et Gallagher ont raté beaucoup de matchs. Weber va amener de la discipline à la ligne bleue, Radulov va donner une dimension offensive qui faisait défaut et Shaw, s'il peut garder le contrôle de ses émotions, va aider dans les coins de patinoire et devant le filet adverse.

Quant aux Panthers de la Floride, ils seront encore plus menaçants en attaque en raison de changements à la ligne bleue. La relance va être plus rapide, le jeu plus excitant. Ne manque que des amateurs dans les gradins. Les Bruins et les Red Wings, deux des franchises originales, ont perdu quelques éléments en cours de route et auront de la difficulté à se tailler une place en séries.

Les Sabres sont meilleurs, mais pas aussi bons que les cinq clubs nommés précédemment. Les Sénateurs vont travailler fort, mais vont manquer de profondeur et à Toronto, les Maple Leafs doivent continuer leur reconstruction.

PRÉDICTION

1. Lightning de Tampa Bay

2. Canadien de Montréal

3. Panthers de la Floride

4. Bruins de Boston*

5. Red Wings de Detroit

6. Sabres de Buffalo

7. Sénateurs d'Ottawa

8. Maple Leafs de Toronto

* meilleur deuxième

Division Métropolitaine

Les Capitals de Washington demeurent le meilleur club de saison régulière. Ils doivent finir par prouver qu'ils peuvent être aussi efficaces en séries. Forts en talent et en profondeur en attaque, solides devant le filet avec Braden Holtby, ce n'est qu'à la ligne bleue qu'ils sont moyens.

À Pittsburgh, Sidney Crosby est redevenu le meilleur joueur au monde et on a su l'entourer de joueurs de tout acabit, des vieux de la vieille comme Phil Kessel, des recrues talentueuses, des gars habiles, des gars robustes. Avec Kristopher Letang à la ligne bleue, un gars qui aurait dû être de la Coupe du monde, tout est sous contrôle. Et peu importe qui de Matt Murray ou de Marc-André Fleury soit devant le filet, les Penguins vont gagner.

C'est le reste de la division qui pose un problème. Les Rangers ont toujours Henrik Lundqvist qui devrait les mener en séries, mais ça va être serré. Sa défensive est fort suspecte. En attaque, beaucoup d'interrogations aussi. Quant aux Islanders, ils ont perdu les services de quelques éléments-clés en Kyle Okposo et Frans Nielsen. Peu importe à quel point John Tavares est bon, je doute qu'ils répètent leurs exploits de l'an dernier. Mais la faiblesse des clubs de la division Atlantique va leur donner un coup de pouce pour les séries.

Reste les Flyers, un club jeune qui a connu une belle progression. Et les Hurricanes de la Caroline, qui ne sont cependant pas encore à point, même s'ils vont devenir une force dans leur division dans un proche avenir grâce au bon travail du dg Ron Francis et de ses dépisteurs. Le New Jersey et Columbus ne seront pas des facteurs cet hiver.

PRÉDICTION

1. Capitals de Washington

2. Penguins de Pittsburgh

3. Rangers de New York

4. Islanders de New York*

5. Hurricanes de la Caroline

6. Flyers de Philadelphie

7. Devils du New Jersey

8. Blue Jackets de Columbus

* meilleur deuxième

Association de l'Ouest

Division Pacifique

C'est dans la Pacifique que le classement change le plus d'année en année. Forts de leur présence en finale le printemps dernier, les Sharks vont remporter le titre de leur section... par la peau des dents. Pour ce qui de la suite des choses, l'on aura droit à une bagarre de tous les instants entre les Kings, les Ducks et les Flames, le club le plus amélioré cette année.

Seulement trois clubs de la Pacifique vont aller en séries en raison de la puissance de frappe dans la division Centrale. Ne faites pas le saut, mais j'ai comme l'impression que les Ducks d'Anaheim vont tomber en vacances à la mi-avril, ce qui va permettre à Calgary de goûter aux éliminatoires. Faibles devant le filet, ils peuvent maintenant compter sur Brian Elliott. Et le vétéran Troy Brouwer arrive lui aussi de St. Louis. Les jeunes Flames vont jouer en confiance.

Les Kings vieillissent, mais ils sont encore bons. Avec Anze Kopitar, Drew Doughty et Jonathan Quick comme fondation, un club ne peut s'égarer. Mais la profondeur n'est plus la même.

Quant aux Ducks, ils vieillissent mal. Le retour de Randy Carlyle, un vieux de la vieille, derrière le banc, ne comblera pas le départ de Bruce Boudreau. Les Coyotes sont jeunes et ils veulent, mais ils ont encore besoin de gagner en expérience. Même chose à Edmonton, malgré la présence de Connor McDavid. Les Canucks? Quel gâchis. Le pire club de la Ligue.

PRÉDICTION

1. San Jose

2. Los Angeles

3. Calgary

4. Anaheim

5. Arizona

6. Edmonton

7. Vancouver

 aucun meilleur deuxième

P.K. Subban et les Predators de Nashville vont... (Archives AP) - image 5.0

Agrandir

P.K. Subban et les Predators de Nashville vont terminer premiers de la division Centrale.

Archives AP

Division Centrale

C'est fou de voir autant de bons clubs dans une même division. Une bagarre intense du début à la fin, même si on prétend que le premier rang de la division n'est pas si important aux yeux de Chicago, de Dallas ou de St. Louis. C'est pourquoi les Predators de P.K. Subban vont terminer premiers de la Centrale.

Malheureusement pour eux, l'aventure va prendre fin tôt en séries. Les Blackhawks ont perdu des plumes en attaque, sont meilleurs à la ligne bleue avec le retour de Brian Campbell dans un rôle plus effacé, et Corey Crawford est finalement sorti de l'anonymat devant le filet. À Dallas, un paquet de joueurs d'impact sont actuellement blessés, dont Jamie Benn et Tyler Seguin, mais ils vont revenir en forme à temps pour faire trembler la LNH.

Les Blues ont aussi perdu des plumes, mais ils me semblent avoir gagné en vitesse. C'est devant le filet qu'il faut s'interroger. Et au Minnesota, l'arrivée de Bruce Boudreau veut dire que le club va connaître un excellent calendrier régulier. Pour les séries, on repassera. Malheureusement, les Jets sont dans une division trop forte. Et l'Avalanche? Le club devra réapprendre à jouer sous un nouvel entraîneur-chef, Jared Bednar, un féru des statistiques avancées, contrairement à son prédécesseur Patrick Roy. Mais les formules magiques n'existent pas.

PRÉDICTION

1. Predators de Nashville

2. Stars de Dallas

3. Blackhawks de Chicago

4. Blues de St. Louis*

5. Wild du Minnesota*

6. Jets de Winnipeg

7. Avalanche du Colorado

* meilleur deuxième

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer