L'équipe d'étoiles des Remparts 2.0

Depuis la renaissance des Remparts de Québec en 1997, des centaines de... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Depuis la renaissance des Remparts de Québec en 1997, des centaines de hockeyeurs de 16 à 20 ans ont endossé l'uniforme des Diables rouges. Peu auront toutefois fait vibrer les amateurs de hockey de la capitale comme les joueurs ayant formé l'alignement des champions de la Coupe Memorial en 2005-2006! Alors que s'amorce la 20e saison de la formation junior, nos journalistes affectés à la couverture des Remparts 2.0, Carl Tardif, Kevin Johnston et Kathleen Lavoie, ont élaboré leur équipe d'étoiles des 20 dernières années. Pour y parvenir, peu de débats auront été nécessaires. Les souvenirs persistants de leurs exploits auront suffi! Vendredi: les équipes d'étoiles de Patrick Roy, Jacques Tanguay et Guy Chouinard.

Maxime Ouellet... - image 1.0

Agrandir

Maxime Ouellet

Gardien de but

Maxime Ouellet, no 29 (trois saisons 1997-2000)

La position de gardien de but est celle qui a mené aux échanges les plus enflammés entre nos journalistes. Plusieurs hommes masqués ayant défendu la cage des Remparts pouvaient prétendre au titre, mais chacun pour des raisons différentes. Qui de Cédrick Desjardins (2005-2006) ou de Maxime Ouellet méritait les grands honneurs? Le premier n'a porté l'uniforme des Diables rouges qu'une saison, mais il a couronné cette dernière d'une Coupe Memorial, ce qui en fait le choix de Carl Tardif. «Il a gagné», note-t-il à juste titre. Notre journaliste a également apprécié le «caractère» de Kevin Desfossés, toujours détenteur du record du nombre de victoires en carrière chez les Remparts avec 76, soit une seule de plus que Maxime Ouellet. C'est finalement ce dernier qui a obtenu notre faveur. «Maxime Ouellet, c'est un vrai Remparts, qui s'est retrouvé dans une situation injuste. On oublie souvent qu'il était le gardien numéro un du Canada au Mondial junior de 2000», a noté Kevin Johnston au sujet du portier, qui a connu une carrière de neuf saisons chez les professionnels. À 35 ans, l'ancien choix de première ronde des Flyers (22e au total, 1999) est aujourd'hui consultant auprès des gardiens de but en Amérique du Nord et en Europe.

Marc-Édouard Vlasic... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Marc-Édouard Vlasic

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Défenseurs

Marc-Édouard Vlasic, no 44 (trois saisons, 2003-2006)

Comme Gagné, Chouinard et Radulov à l'attaque, le défenseur Marc-Édouard Vlasic a fait consensus chez nos experts. Défenseur aussi discret sur la glace que dans la vie, le Mont-réalais a su, dès un très jeune âge, s'illustrer par sa capacité à tout bien faire sur la patinoire, et ce, sans flafla. Son grand talent n'est toutefois pas passé inaperçu aux yeux des dépisteurs des Sharks de San Jose, qui en ont fait leur choix de deuxième ronde en 2005. La saison suivante, il allait former un extraordinaire duo avec le Slovaque Michal Sersen et grandement contribuer à la conquête de la Coupe Memorial. Son accession prématurée à la LNH, à seulement 19 ans, témoigne de l'aplomb dont il faisait déjà preuve à un très jeune âge. Il a remporté l'or olympique à Sotchi en 2014 et constitue l'un des piliers de la défense canadienne à l'actuelle Coupe du monde de hockey. Le chandail numéro 44 de Vlasic a été retiré par les Remparts le 20 mars 2015. À 29 ans, le Montréalais d'origine s'aligne toujours avec les Sharks de San Jose.

Michal Sersen... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Michal Sersen

Photothèque Le Soleil

Michal Sersen, no 8 (1 saison, 2005-2006)

Indissociable de la conquête de la Coupe Memorial en 2006, le défenseur slovaque au puissant lancer Michal Sersen aura suscité de bons échanges parmi nos panélistes, qui en sont finalement venus à sa sélection comme deuxième défenseur de notre équipe tout étoiles. Pour sa part, le collègue Carl Tardif a défendu avec vigueur les candidatures de deux autres joueurs peut-être plus discrets en Simon Tremblay (1997-1999) et en Martin Lefebvre (2008-2013). Malgré son court passage dans l'organisation, le premier, un défenseur complet, a laissé son empreinte grâce à ses qualités de meneur d'hommes et le respect qu'il imposait. Quant au second, il mérite d'être considéré en raison de la durée de son séjour dans l'équipe (cinq saisons), de son leadership et de ses statisques, selon notre journaliste. Lefebvre détient d'ailleurs toujours le record de points en carrière par un défenseur (174 points) chez les Remparts. En fin de compte, Sersen aura remporté la mise, parce que «sans Vlasic et lui, pas de Coupe Memorial!» affirme le chroniqueur Kevin Johnson au sujet de la fameuse paire de défenseurs. Aujourd'hui âgé de 30 ans, Sersen évolue pour le Slovan de Bratislava, dans la KHL.

Simon Gagné... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Simon Gagné

Photothèque Le Soleil

Ailier gauche

Simon Gagné, no 12 (2 saisons, 1997-1999)

Choix unanime de nos panélistes, Simon Gagné est l'ancien attaquant des Remparts ayant connu le plus beau parcours dans la Ligue nationale de hockey, jusqu'à aujourd'hui. Produit des Gouverneurs de Sainte-Foy, le rapide ailier gauche était passé d'une production de 69 points, à sa première saison à Québec, à une impressionnante récolte de 50 buts et de 70 passes en 61 matchs, à sa deuxième saison chez les Diables rouges. Il n'en fallait pas plus pour convaincre les Flyers de Philadelphie de couper court à son stage junior et de le promouvoir prématurément dans la LNH, à l'âge de 19 ans. La nouvelle avait été accueillie comme un coup d'assommoir chez les Remparts, qui, avec Gagné dans ses rangs, pouvaient espérer être compétitifs, la saison suivante. «Ce fut court, mais délicieux!» a résumé notre chroniqueur Kevin Johnston au sujet du parcours de Gagné chez les Remparts. Son numéro 12 a été retiré le 14 septembre 2001. Âgé de 36 ans, il est aujourd'hui à la retraite du hockey.

Éric Chouinard... (Photothèque Le Soleil) - image 5.0

Agrandir

Éric Chouinard

Photothèque Le Soleil

Centre

Éric Chouinard, no 7 (3 saisons, 1997-2000)

Meilleur pointeur de la nouvelle génération des Remparts (296 points), Éric Chouinard possédait un talent naturel de marqueur et un physique avantageux, du haut de ses 6'3" et de ses 203 livres, qui lui ont permis d'être repêché par le Canadien (16e) six rangs avant Simon Gagné (22e), en 1998. Joueur doté d'un instinct offensif hors du commun, il avait cette faculté de se retrouver toujours là où la rondelle se situait, comme en font foi ses deux saisons de 50 buts et de 100 points avec les Remparts. Cela ne s'est toutefois pas traduit dans le reste de sa carrière. Il faut dire que Chouinard, un joueur qui n'a jamais été réputé pour son jeu physique, a souvent été blessé chez les professionnels. «Pour l'ensemble de l'oeuvre», estime Kevin Johnston, il a unanimement mérité sa place dans notre sélection. À 36 ans, Éric Chouinard écoule sa dernière année de contrat avec les Brûleurs de loups de Grenoble (France), dans la Ligue Magnus.

Alexander Radulov... (Photothèque Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

Alexander Radulov

Photothèque Le Soleil

Ailier droit

Alexander Radulov, no 22 (2 saisons, 2004-2006)

De l'avis de tous, le meilleur joueur des 20 dernières années chez les Remparts, Alexander Radulov, a fait l'unanimité au sein de notre panel d'experts. Sa capacité à s'élever dans les grands moments et ses spectaculaires habiletés de marqueurs ont rapidement fait de lui un favori des partisans de l'équipe. En 127 matchs avec les Remparts, «Radu» a inscrit 93 buts et 134 mentions d'aide, pour une moyenne de 1,79 point par match. Dans les séries de 2006, cette impressionnante moyenne a bondi à 2,39, en raison d'une production de 21 buts et de 34 passes en 23 matchs, le plaçant «loin devant» tous les autres attaquants de l'histoire des Remparts, selon Kevin Johnston. Il est toujours détenteur de plusieurs records d'équipe, notamment du plus de buts (61), de passes (91) et de points (152) par un joueur en une saison (2005-2006). Son numéro 22 a été retiré par l'organisation le 28 novembre 2007. À 30 ans, Alexander Radulov évolue avec le Canadien de Montréal.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer