Mo compte double!

Mo Farah a réalisé un deuxième doublé olympique... (AFP, Eric Feferberg)

Agrandir

Mo Farah a réalisé un deuxième doublé olympique de suite au 10 000 m et au 5000 m.

AFP, Eric Feferberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Rio

Le Britannique Mo Farah a inscrit son nom à côté de celui de Lasse Viren en réussissant un deuxième doublé olympique de suite 10 000 m - 5000 m, samedi aux Jeux de Rio. Le légendaire Finlandais avait réalisé cet exploit aux Jeux de Munich (1972) et de Montréal (1976).

Le 5000 m de samedi a toutefois été marqué par trois disqualifications... et deux requalifications. Entre appels et contre-appels, l'Américain Paul Chelimo a repris sa médaille d'argent et le Canadien Mohammed Ahmed a grimpé au quatrième rang, derrière l'Éthiopien Hagos Gebrhiwet. Seule la disqualifcation de l'Éthiopien Muktar a été maintenue pour avoir bousculé des adversaires dans le dernier tour.

Farah, 33 ans, a toutefois évité l'embouteillage en se dégageant à l'amorce du dernier tour, qu'il a bouclé en 52,23 pour franchir la ligne avec un chrono de 13:03,30. «Mes jambes étaient fatiguées après le 10 000 m. C'est la victoire qui me comble la plus des quatre», a déclaré à chaud le Britannique d'origine somalienne.

«Je ne peux pas y croire. Quand [l'Éthiopien Kenenisa] Bekele gagnait toutes ces médailles, je me disais : "Une seule ferait mon bonheur." Si vous avez des rêves, ils peuvent devenir réalité et j'ai toujours voulu les réaliser pour mes enfants [deux fillettes], parce que la plupart du temps, je ne les vois pas et c'est pourquoi vous désirez leur prouver quelque chose, ou plutôt expliquer la raison des absences», a poursuivi le Britannique, par ailleurs quadruple champion du monde, avec également deux doublés en 2013 et en 2015.

«Quand j'ai pris la tête, je n'allais pas les laisser passer. Je déteste perdre, je suis comme ça depuis que j'étais enfant. C'est tout moi», a encore expliqué Farah, qui s'entraîne aux États-Unis.

Une autre pour Felix

Plus tard en soirée, les États-Unis ont prolongé leur domination sur le relais 4 X 400 m dames en remportant le titre olympique pour la sixième fois consécutive. Cette victoire a du même coup permis à Allyson Felix, déjà la femme la plus titrée en athlétisme aux JO, de décrocher sa sixième médaille d'or en carrière.

En 3:19,06, Courtney Okolo, Natasha Hastings, Phyllis Francis et Felix, ont devancé sur le podium la Jamaïque (3:20,34) et la Grande-Bretagne (3:25,88). Les Américaines ont gagné ce relais sans discontinuer depuis les Jeux d'Atlanta en 1996.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer