Boxeur sanctionné par le CIO pour avoir parié contre lui à Rio 

L'Irlandais Steve Donnelly a parié contre lui pour... (AP, Frank Franklin II)

Agrandir

L'Irlandais Steve Donnelly a parié contre lui pour son combat de premier tour à Jeux olympiques de Rio, mais l'avait tout de même emporté.

AP, Frank Franklin II

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Stephen Wilson
Associated Press
Londres

Trois boxeurs olympiques - dont un qui a parié sur sa propre défaite - ont reçu une «sévère réprimande» pour avoir misé sur des combats pendant les Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Les Irlandais Michael Conlan et Steve Donnelly, ainsi que le Britannique Antony Fowler ont été sanctionnés par le Comité international olympique (CIO) pour avoir contrevenu à leurs règles contre les paris.

Le CIO a indiqué que les trois athlètes avaient seulement été réprimandés et non disqualifiés de façon rétroactive ou suspendus parce que le comité de discipline a déterminé qu'il n'y a «pas eu intention de manipuler les résultats» et que les athlètes ont présenté leurs excuses.

Le boxeur irlandais Michael John Conlan... (AP, Frank Franklin II) - image 2.0

Agrandir

Le boxeur irlandais Michael John Conlan

AP, Frank Franklin II

Aucun des trois boxeurs n'a gagné de médaille à Rio, mais Conlan, champion d'Irlande amateur, a perdu en quarts de finale par une décision contestée contre le Russe Vladimir Nikitin. Conlan avait crié à l'injustice après sa défaite, s'en prenant aux juges, qu'il a qualifiés de corrompus. Il avait manifesté avec virulence sa désapprobation, faisant des doigts d'honneur aux juges et prenant de longues minutes avant de quitter le ring.

Donnelly a parié contre lui pour son combat de premier tour, mais l'avait tout de même emporté.

Le boxeur anglais Antony Fowler... (AP, Peter Morrison) - image 3.0

Agrandir

Le boxeur anglais Antony Fowler

AP, Peter Morrison

En vertu des règles du CIO, les athlètes et les officiels ne peuvent parier sur des compétitions olympiques et sont tenus de rapporter tout ce qu'ils soupçonnent d'avoir pour objectif de manipuler les résultats d'une compétition.

Les trois boxeurs ont admis avoir commis une erreur et l'ont regretté, a souligné le CIO. Ils devront entreprendre un «programme d'éducation» afin d'être admissible aux JO 2020, à Tokyo.

Le CIO a émis de simples réprimandes à l'endroit des comités nationaux irlandais et britannique pour ne pas avoir correctement informé leurs athlètes au sujet des règles antiparis. Il a également prié l'Association internationale de boxe amateure (AIBA) d'arrimer ses règles sur les paris aux siennes et d'instaurer des programmes antiparis.

Conlan est le plus prolifique des trois boxeurs sanctionnés. Médaillé de bronze aux Jeux de Londres, il a conquis le titre mondial des 56 kg en 2015. La semaine dernière, il est passé chez les professionnels, signant un contrat avec Top Rank Promotions.

Les trois boxeurs ont indiqué ne pas avoir été au courant de l'interdiction de parier sur des combats aux JO. Fowler a pour sa part déclaré qu'il croyait seulement ne pas pouvoir parier sur des combats l'impliquant. Il est le seul à avoir remporté quelques-uns de ses paris.

Les trois hommes ont dit avoir parié pour passer le temps, alors qu'ils s'ennuyaient au Village olympique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer