Rio lance ses Jeux paralympiques, mais sans Thomas Bach

Les membres de la délégation canadienne entrent dans... (AFP)

Agrandir

Les membres de la délégation canadienne entrent dans le stade Maracana lors des cérémonies d'ouverture des Jeux paralympiques de Rio.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Rio de Janeiro a lancé mercredi ses Jeux paralympiques en samba, entre danseurs en fauteuil roulant, ballons géants, et protestations politiques, dans son mythique stade Maracana, en l'absence remarquée de Thomas Bach, patron du Comité international olympique.

Menés par le nageur syrien Ibrahim Al Hussein, membre de la première équipe de réfugiés paralympique, 4342 athlètes de 159 nations ont pris part aux cérémonies qui se déroulaient sous le thème «Le coeur ne connaît aucune limite; tout le monde possède un coeur». L'athlète en fauteuil roulant Aaron Wheelz en a fait la démonstration en lever de rideau.

Alors qu'un décompte tirait à sa fin, Wheelz a dévalé une rampe géante avant de culbuter dans les airs à travers un immense zéro. Son atterrissage a mis un terme au décompte et il a brisé les stéréotypes concernant le savoir-faire des athlètes ayant un handicap.

David Eng s'est aussi assuré que l'entrée de la délégation canadienne soit mémorable. Le porte-drapeau canadien, un double médaillé d'or dans la discipline du basketball en fauteuil roulant, s'est agenouillé sur un genou lorsqu'il est entré dans le stade Maracana et il a agité avec vigueur l'unifolié.

Âgé de 39 ans, Eng, qui a aidé le Canada à rafler l'or en 2004, à Athènes, et en 2012, à Londres, est né avec une jambe plus longue que l'autre et il n'est pas restreint à un fauteuil roulant. Il a également décroché l'argent en 2008, à Pékin.

Comme leurs comparses olympiques l'avaient fait il y a un mois en marchant dans le stade, les Canadiens étaient vêtus de blousons rouges munis d'une feuille d'érable géante à l'arrière. La délégation a été chaleureusement applaudie par les amateurs brésiliens présents. Le Canada compte dans ses rangs 162 athlètes qui participeront à 19 sports à Rio. L'équipe vise un top 16 au classement des médailles.

L'ambiance est toutefois loin de n'être qu'à la fête au Brésil, en proie à une crise économique et politique aiguës. Le nouveau président brésilien Michel Temer a été hué au cri de «Fora Temer!» («Dehors Temer») par plusieurs milliers de spectateurs quand il est apparu sur l'écran géant du stade. Il a remplacé la semaine dernière la présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée par le Sénat dans le cadre d'une procédure controversée.

Où est le président du CIO?

Autre source de malaise, l'absence de Thomas Bach, retenu en Allemagne pour les obsèques de l'ancien président allemand, Walter Scheel. C'est la première fois depuis 1984 qu'un président du CIO ne participe pas à la cérémonie d'ouverture des Paralympiques.

Thomas bach est le premier président du CIO... (Photo Laurent KALFALA, Agence France–Presse) - image 3.0

Agrandir

Thomas bach est le premier président du CIO qui ne participe pas à la cérémonie d'ouverture des Paralympiques depuis 1984.

Photo Laurent KALFALA, Agence France–Presse

Et «pour le moment, il n'est pas prévu que le président se rende au Brésil», a souligné l'organisme. Selon la presse brésilienne, la justice brésilienne voudrait l'entendre dans le cadre de la procédure engagée contre l'Irlandais Patrick Hickey, arrêté le 17 août à Rio et accusé d'avoir participé à un réseau de revente illégale de billets des JO.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer