Andréanne Langlois ravie de sa première expérience olympique

Andréanne Langlois, plus jeune kayakiste de l'équipe canadienne,... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Andréanne Langlois, plus jeune kayakiste de l'équipe canadienne, revient au pays convaincue de pouvoir tenir son bout face aux meilleures athlètes de sa discipline.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

(Québec) Andréanne Langlois affichait un sourire radieux à son arrivée, mardi matin, à l'Aéroport international Jean-Lesage. Pas de doute que la kayakiste de 23 ans flottait encore sur un nuage quelques minutes après sa descente d'avion.

«Je suis tellement contente de tout ce que j'ai vécu à Rio. Je suis satisfaite de ma tenue dans toutes mes courses [huitième en qualifications, cinquième en demi-finale et sixième en finale B) et je reviens chez moi plus convaincue que jamais d'être en mesure de tenir mon bout face à l'élite internationale de ma discipline», raconte-t-elle sur un ton qui en dit long sur sa motivation. 

Plus jeune que la majorité des athlètes auxquelles elle s'est mesurée à Rio, le «bébé» de la délégation canadienne en canoë-kayak ne savait vraiment pas à quoi s'attendre aux Jeux olympiques, d'autant plus qu'elle était censée patienter pendant encore quatre ans avant de prendre part aux Jeux de... Tokyo, en 2020. 

«J'ai réalisé jusqu'à quel point il y avait une importante différence d'âge avec mes adversaires quand j'ai constaté qu'elles communiquaient avec leurs conjoints pour avoir des nouvelles de leurs enfants ou de leurs bébés pendant que je jouais aux Pokémon sur mon téléphone...» raconte-t-elle en riant.

Andréanne n'avait certainement pas anticipé qu'elle pourrait même tenir tête à son idole et championne du monde, la Néo-Zélandaise Lisa Carrington, pendant la première moitié d'une demi-finale de la catégorie K1-200.

«Je l'ai battue sur les 100 premiers mètres, alors que personne n'a été en mesure de lui livrer une chaude lutte au cours des dernières années. Affamée de victoires comme je suis depuis mon séjour à Rio et misant sur la vitesse qui est innée en moi, il ne reste plus qu'à travailler sur mon endurance pour être en mesure de la battre dans quatre ans sur 200 mètres», confie Langlois, plus confiante que jamais en ses moyens.

Selon la kayakiste qui est liée au club de Trois-Rivières depuis quelques années, l'attitude des Brésiliens qui accompagnaient les athlètes sur les sites de compétition l'a aidée à chasser la nervosité.

«Ces gens-là sont tellement relaxes qu'ils m'ont parfois donné l'impression que j'étais en vacances dans le Sud, ce qui m'a beaucoup aidé à savourer ma première participation aux Olympiques. Il n'y a pas à dire : j'ai vraiment profité de mon expérience au Brésil! J'ai aussi appris sur le tas à gérer mon stress et à la façon de m'y prendre pour me sentir à l'aise avec l'importante couverture médiatique.»

Donc, pas de stress malgré le virus Zika, l'eau verte et les juges corrompus... «On se tenait sur nos gardes comme on nous avait dit de le faire, par mesure de prudence, mais il n'y a pas eu de problème de notre côté. On se promenait en vélo tous les jours et la bouffe était bonne», précise-t-elle.

Fournel satisfait

Hugues Fournel, qui a appris lui aussi sur le tard qu'il allait se rendre à Rio, ne pouvait pas être déçu de sa huitième place dans la finale du K-2 200 m avec Ryan Cochrane. «C'est évident qu'on aurait aimé mieux faire que la septième place de Londres, mais on prend le huitième rang de façon positive, compte tenu des circonstances...»

Le kayakiste de 28 ans est déterminé à faire mieux dans quatre ans, lui qui vise une troisième participation aux JO. «En 2012, j'ai commencé à prendre de l'expérience, même si j'étais encore jeune. À Rio, j'ai gagné en maturité. Le bagage d'expérience que j'ai acquis au fil des dernières années devrait bien me servir à Tokyo.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer