S'expatrier, le bon choix pour Karen Paquin

Karen Paquin, lors du match de la médaille... (AFP, Philippe Lopez)

Agrandir

Karen Paquin, lors du match de la médaille de bronze en rugby à VII, opposant les Canadiennes aux Britanniques. Le Canada a remporté le match par la marque de 33-10.

AFP, Philippe Lopez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

(Québec) Karen Paquin s'est expatriée pendant quatre ans à Victoria, en Colombie-Britannique, afin de joindre les rangs de l'équipe canadienne féminine de rugby à sept et de participer aux Olympiques de Rio. À voir les longues et touchantes accolades partagées avec ses proches à son arrivée, mardi matin à Québec, il était facile de constater que beaucoup de gens s'étaient ennuyés de la médaillée de bronze.

«Ça fait chaud au coeur, une telle réception. J'ai eu un choix difficile à faire, il y a quatre ans, mais je suis contente de l'avoir fait parce que je savais que j'allais le regretter si j'avais agi autrement», raconte Paquin, qui est arrivée à l'aéroport une heure après ses compatriotes de natation et de canoë-kayak.

À Rio, les représentantes de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada ont monopolisé les trois marches du podium. «Le classement général du rugby à sept féminin a été respecté, même s'il y a eu quelques changements au cours des dernières années. De notre côté, nous étions très fières d'avoir gagné la médaille de bronze parce que le tournoi olympique n'a pas été de tout repos. 

«Dans mon cas, le fait de participer aux Olympiques représentait déjà une expérience incroyable, dont j'ai profité au maximum. Le fait de revenir avec une médaille au cou, peu importe la couleur, représente la cerise sur le sundae», a confié Paquin en disant espérer que plusieurs jeunes Canadiennes auront découvert un nouveau sport en regardant les JO.

«Je suis très heureuse d'avoir pu démontrer au monde entier que le rugby à sept féminin se porte très bien au Québec et au Canada. J'espère que plusieurs jeunes filles auront eu le goût de jouer au rugby ou de pratiquer un autre sport d'équipe en raison de nos succès.»

Au tour du rugby à 15

Après la pratique du rugby à sept, Paquin se remettra bientôt au rugby à 15, question d'aider le Canada à se tailler une place à la Coupe du monde de rugby à 15, présentée en août 2017 en Irlande. «Ce sport est passablement différent du rugby à sept. Le Canada y a pris la deuxième place, il y a deux ans», a précisé Paquin, qui s'est bien amusée lors des cérémonies de clôture des Jeux de Rio.

«Je ne sais pas si vous avez pu le voir à la télévision, mais à la toute fin, les athlètes sont allés rejoindre les gens costumés sur la piste et tout le monde s'est mis à danser ensemble. C'était toute une atmosphère de fête!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer