Bouchard et Gagné jouent de malchance en vélo de montagne

Raphaël Gagné, de Lac-Beauport, n'a pas été en... (AP, Pavel Golovkin)

Agrandir

Raphaël Gagné, de Lac-Beauport, n'a pas été en mesure de terminer l'épreuve de vélo de montagne aux Jeux de Rio.

AP, Pavel Golovkin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

Le Canadien Léandre Bouchard a joué de malchance dès les premiers instants de l'épreuve de vélo de montagne aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, dimanche, et ça lui a coûté cher.

Bouchard, qui est le 65e cycliste au classement mondial de l'UCI, a abouti 27e après avoir été victime d'un accrochage avec le Russe Anton Sintsov dans la zone de ravitaillement, dès le premier tour.

«Malheureusement, j'ai été victime de quelques petits accrochages au cours des premiers tours avec Sintsov - ce n'était pas de ma faute -, mais j'en ai tout de même subi les effets», a-t-il reconnu, visiblement déçu.

Le cycliste d'Alma a finalement complété les sept tours réglementaires du parcours de Deodoro en une heure 42 minutes 43 secondes, à 9:15 du vainqueur, le Suisse Nino Schurter (1h33:28).

Le Tchèque Jaroslav Kulhavy s'est emparé de la médaille d'argent avec un déficit de 50 secondes sur Schurter. L'Espagnol Carlos Coloma Nicolas a complété le podium, à 1:23 derrière.

Bouchard, qui est âgé de 23 ans, connaît une progression fulgurante sur le circuit de la Coupe du monde depuis deux ans. Avant la course, il avait indiqué que le degré d'inclinaison du circuit lui serait probablement favorable en raison de son imposant gabarit. Un accrochage imprévu a cependant tout saboté.

«J'espérais un petit mieux, parce que je visais un top 20, mais je suis tout de même satisfait de l'effort que j'ai fourni», a-t-il résumé.

Bouchard devra donc patienter avant d'améliorer son meilleur résultat sur la scène internationale. En juillet dernier, il avait terminé 18e de la Coupe du monde de Lenzerheide, en Suisse. Néanmoins, son résultat à Rio l'a encouragé à poursuivre l'aventure olympique jusqu'aux Jeux de Tokyo en 2020.

Raphaël Gagné fier malgré tout

Au total, 49 coureurs ont pris part à cette compétition, et seulement 34 l'ont complétée dans les délais prescrits.

Raphaël Gagné, présentement 50e au classement mondial de l'UCI, a fait partie des malheureux qui n'ont pu atteindre le fil d'arrivée. Il a abouti à deux tours de Schurter.

Le cycliste de Lac-Beauport a admis après l'événement que certaines portions du parcours s'étaient détériorées en raison de la pluie abondante qui a balayé le secteur en matinée.

«Oui, il était accidenté, oui, il était boueux, mais il n'y avait rien de surprenant à l'exception d'une montée qui était très glissante. Je pense que plusieurs coureurs, dont moi, ont dû courir à côté de leur vélo pour la franchir», a expliqué le champion canadien de vélo de montagne en 2015.

Même s'il a admis être déçu de ne pas avoir pu percer le top 20, l'athlète de 29 ans a indiqué qu'il se souviendra longtemps de sa première expérience olympique.

«Je suis très fier d'avoir pu aider nos filles [Catharine Pendrel et Emily Batty], qui ont obtenu les troisième et quatrième places samedi, à décortiquer le parcours et à les conseiller au cours des derniers jours», a évoqué Gagné.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer